rhinoplastie-complexes-assumer-faut

Rhinoplastie : faut-il assumer ses complexes ?

Le nez étant un organe exposé à la vue de tous fait qu’on y remarque facilement le moindre défaut. C’est pour cela que beaucoup ont recours à la rhinoplastie qui occupe, en France, le premier rang des opérations esthétiques du visage. S’il est préférable d’assumer ses complexes dans certains cas, recourir à la chirurgie esthétique demeure une meilleure option dans d’autres cas. Dans quel cas faut-il recourir à la rhinoplastie ? Découvrez la réponse dans cet article !

La rhinoplastie pour supprimer les complexes

Nombreuses sont les personnes qui ne sont pas satisfaites de la forme ou de la taille de leur nez. Ce complexe apparaît généralement pendant la période de puberté où tout se transforme chez les adolescents. Que ce soit une pointe ou une bosse sur le nez, un nez trop gros, long ou crochu, vous ne voyez que ça et êtes prêts à tout pour le corriger. Si vous êtes dans le cas, rendez-vous sur https://www.chirurgie.paris, pour prendre contact avec des spécialistes en chirurgie esthétique qui pourront répondre à vos exigences.

Les différentes sortes de rhinoplastie

La plupart des patients se tournent vers la rhinoplastie pour des raisons esthétiques, c’est-à-dire remodeler ou embellir le nez. Mais, en dehors de la rhinoplastie esthétique, les patients peuvent également recourir à diverses autres sortes de rhinoplastie :

  • rhinoplastie médicale sans chirurgie du nez ;
  • rhinoplastie post-traumatique après fracture du nez ;
  • rhinoplastie secondaire et révision du nez ;
  • rhinoplastie ethnique sur peau noire, maghrébine, asiatique ;
  • septoplastie et correction de déviation de la cloison nasale.
Les différentes techniques de rhinoplastie
Les différentes techniques de rhinoplastie

La rhinoplastie : à quelle fin ?

Vous pouvez ainsi embellir et corriger les imperfections de votre nez sans forcément passer au bistouri. D’un autre côté, il faut souligner que ce genre d’opération n’est pas qu’esthétique, mais aussi pratique. Elle est régulièrement utilisée pour le traitement de certaines maladies qui résultent de causes naturelles, de malformations congénitales et de difformités traumatiques. En effet, les défauts ou malformations au niveau du nez peuvent générer chez le patient des malaises aussi bien physiques que psychologiques, et peuvent même perturber son esprit. Dans ce cas, on parlera d’une intervention réparatrice ou reconstructive du nez.

Par ailleurs, il existe une autre forme d’opération du nez qui est à visée médicale. Il s’agit de la rhinoplastie fonctionnelle qui vise à traiter des difficultés respiratoires dues à une déformation de la cloison nasale, une déviation ou un épaississement des cornets.

Assumer ses complexes

Il est clair que le complexe naît, lorsque vous ne voyez que vos défauts. Si vous ne voyez donc que le petit défaut au niveau de votre nez, vous serez bien évidemment complexé par celui-ci. Pour surmonter ce complexe, vous avez la possibilité d’accepter votre nez tel qu’il est. Et pour y arriver, il faudra :

  • apprendre à vous aimer (en vous focalisant sur ce que vous aimez) ;
  • assumer qui vous êtes ;
  • faire des exercices pour vous sentir bien ;
  • arrêter de vous comparer aux autres.

Retenons que la rhinoplastie esthétique est souvent considérée comme une chirurgie de confort. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle n’est pas remboursée par la sécurité sociale, contrairement à la rhinoplastie fonctionnelle et celle réparatrice.

Le simple désir de changer son apparence ou de corriger un petit défaut sur une partie de son corps ne suffit pas pour une intervention. Par contre, lorsque l’impact psychologique d’une maladie, d’une malformation congénitale ou de difformités traumatiques pèse sur le patient au point de perturber son esprit, recourir à une opération esthétique peut s’avérer être la meilleure option. Elle exerce une action thérapeutique, surtout lorsque le résultat escompté correspond aux attentes du patient.

En effet, la chirurgie n’est pas un acte anodin. C’est pour cela qu’il faut mûrement réfléchir avant de sauter le pas. Il faut également avoir plus de 18 ans pour une telle intervention et 8 ans lorsqu’il s’agit de rhinoplastie fonctionnelle ou réparatrice.

Aidez-moi à faire connaître mon blog en partageant mon article, merci :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *