La femme enceinte doit contrôler son alimentation, afin de préserver l’état de santé du bébé. Par exemple, la consommation de rillettes pendant la grossesse peut faire courir un énorme risque au fœtus. Peut-on manger de la rillette pendant la grossesse ? Voici un texte qui en dit long sur le sujet.

Les risques liés à la consommation de la rillette pendant la grossesse

La rillette est un aliment fait à base de viandes matures (porc, canard, poulet, veau, bœuf, etc.) assaisonnées au sel, au poivre, aux épices et aromates. La cuisson s’effectue à forte température (95 à 115 °C), et peut durer plusieurs heures. La rillette est une charcuterie que beaucoup préfèrent car elle peut s’accompagner d’un simple apéritif, d’un sandwich, ou de petits toasts. Cependant, la consommation de la rillette pendant la grossesse peut entraîner des affections graves : la listériose et la toxoplasmose.

La listériose

Le danger que représente la rillette pour la femme en gestation se trouve dans sa composition. En effet, dans la plupart des pâtés de viandes ou charcuteries, on retrouve une bactérie : la Listeria. Celle-ci une fois dans l’organisme, va entraîner une listériose, qui peut s’avérer périlleuse pour la femme enceinte, mais également pour le fœtus en croissance. La listériose se manifeste chez la maman par des céphalées semblables aux effets d’une grippe. Mais ce n’est pas le plus grave. Chez le fœtus, la listériose peut ralentir le développement, ou déclencher une fausse couche. Elle peut également provoquer un accouchement prématuré ou la perte du bébé lors de l’accouchement.

La toxoplasmose

La seconde pathologie que peut engendrer une consommation de rillettes est la toxoplasmose. Cette dernière est la plus fréquente et est causée par un parasite : le Toxoplasma gondii. C’est un parasite qui se retrouve dans la majorité des viandes matures. La contamination se fait par ingestion de viandes mal cuites. Cependant, certaines femmes sont naturellement immunisées contre la toxoplasmose, et ne courent donc pas le risque d’être frappées. Elles peuvent alors se permettre de manger la rillette pendant la grossesse sans aucun risque. Pour être fixé, il suffit de faire une analyse sanguine. Chez les femmes gestantes non immunisées, la toxoplasmose peut provoquer un avortement, un décès in utéro ou une affection neurologique et/ou rétinienne chez le fœtus. Cette catégorie de femme doit à tout prix éviter de manger les charcuteries pendant la grossesse.

Que faire lorsque l’on mange la rillette en étant enceinte ?

Si vous avez consommé la rillette pendant votre grossesse, il n’y a pas de quoi s’affoler car le risque de la listériose est de 1/25 000. Votre meilleure option est donc d’informer votre médecin consultant, pour une approche médicale plus rassurante. Par ailleurs, le risque de toxoplasmose est très élevé. Si vous avez déjà pris des rillettes, vous devez immédiatement faire un test sanguin pour savoir si vous êtes immunisée ou pas. Si votre test est positif, alors vous ne courez aucun risque. Cependant, lorsque le test s’avère négatif, cela signifie que vous pouvez contracter la toxoplasmose. Dans ce cas, un suivi médical de la part de votre gynécologue est nécessaire. Il convient donc d’adopter un traitement quotidien jusqu’à ce que votre grossesse arrive à terme.