spiruline en poudre

Pourquoi et comment consommer de la spiruline ?

La spiruline, cette micro-algue apparue sur terre depuis plus de trois milliards d’années, fait couler jusqu’à ce jour beaucoup d’encres. Pour cause, elle contient énormément de vertus qui font d’elle, un élément de valeur à intégrer dans l’alimentation. Grâce à sa richesse en vitamines, protéines et minéraux, de nombreux compléments alimentaires sont fabriqués à partir de cette algue. Si vous êtes toujours sceptique quant à l’idée de consommer de la spiruline, nous vous invitons à découvrir en détail pourquoi et comment en consommer.

Les bienfaits de la spiruline

La spiruline est une algue aux nombreuses vertus qui mérite qu’on s’y attarde. Il est avantageux d’en consommer, car elle est source de nombreux bienfaits pour l’homme. D’abord, elle est riche en protéines avec une très bonne valeur biologique. Consommée en quantité suffisante, et ce de façon régulière, la spiruline couvre les besoins en protéines et en acides aminés essentiels pour l’organisme. De plus, ces protéines sont aisément assimilables par l’organisme. 

Pour vous donner une idée de la richesse en protéines de la spiruline, retenez que 100 g de cette algue contient deux fois plus de protéines que le soja. Mieux encore, elle contient presque trois fois plus de protéines que la viande et le poisson. . Toutefois, il est assez rare de consommer jusqu’à 100 g de spiruline. Elle est très utilisée dans le traitement des cas de malnutrition infantile et même chez les adultes.

Ensuite, la consommation de la spiruline est hautement conseillée, car elle contient du fer biodisponible. La biodisponibilité du fer s’explique par sa capacité à être mieux assimilé ou absorbé par l’organisme. En effet, le fer contenu dans la spiruline est deux fois mieux absorbé que celui provenant de la majorité des viandes. De plus, il est en liaison avec des acides aminés, ce qui facilite son absorption. La spiruline est donc idéale pour les végétaliens pour couvrir les besoins en protéines. Pour avoir une quantité importante de fer dans la spiruline, il est possible d’enrichir le milieu de culture avec du fer. Le but étant d’utiliser cette spiruline riche en fer pour lutter contre les cas d’anémie ferriprive.

Enfin, la spiruline est un excellent antioxydant, elle participe à la régénérescence cellulaire et surtout renforce le système immunitaire. Pour cela, elle est conseillée aux femmes enceintes et allaitantes, mais il est important qu’elle provienne d’un organe agréé. Produite et récoltée dans les meilleures conditions, la spiruline est l’un des meilleurs compléments alimentaires au monde et surtout du point de vue rapport prix/qualité nutritionnelle.

Comment choisir de la spiruline ?

Nombreux sont les articles conseillant de s’orienter vers une spiruline française, dans une démarche de consommation saine et locale. Si de nombreuses fermes proposent des produits de premier choix dans l’hexagone, choisir une spiruline cultivée en France n’est pas obligatoirement gage de qualité. Il faut plutôt vous assurer que l’entreprise qui la produit est certifiée Bio, premier critère à prendre en compte. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la spiruline Bio existe. Depuis mai 2017, il existe la certification qui garantit une culture écologique, sans présence de pesticides, sans engrais de synthèse.

Aussi, il est important de se baser sur la propreté. La spiruline a tendance à se lier aux bactéries et métaux lourds. Il est donc important de demander à l’entreprise les certificats d’analyses qui attestent du caractère sain du produit.

L’autre critère sur lequel il faut se baser est le mode de séchage de la spiruline. Nombreux sont les entreprises qui procèdent au séchage de la spiruline à haute température. Pour préserver tous les nutriments contenus dans cette algue, il est important de la sécher sous la barre des 50⁰ C. 

Le dernier critère à considérer pour choisir sa spiruline est la concentration de la phycocyanine. Son taux renseigne sur la qualité nutritive de la spiruline. C’est en fait à lui qu’on doit la couleur bleu vert de la spiruline. Il s’agit d’un pigment avec de nombreux bénéfices pour l’organisme. Un minimum de 15 % est requis sans quoi, tournez-vous vers un autre distributeur. Le taux de la phycocyanine doit se retrouver impérativement sur l’emballage. 

Sous quelle forme consommer la spiruline ?

Vous pouvez retrouver la spiruline sous diverses formes, poudre, comprimé, gélules, paillettes, liquide. Vous vous demandez certainement sous quelle forme consommer votre spiruline. En fait, vous devez choisir la forme qui respecte le plus possible l’intégrité du produit.

Les formes en paillettes et en pétales sont très appréciées des puristes. Toutefois, les pétales sont beaucoup plus conseillés que les paillettes, car elles sèchent plus vite. Plus la spiruline sèche vite, plus elle est meilleure du point de vue nutritionnel. Il ne faut pas oublier que si vous choisissez cette forme, vous serez amené à réfléchir sur le meilleur moyen de l’incorporer à vos aliments. 

La poudre est une forme de consommation très avantageuse. Elle ne contient pas d’additifs et surtout elle s’intègre facilement aux aliments de tout genre. Le seul hic à ce niveau est le dosage et donc la quantité exacte qu’il faut mettre dans vos aliments. C’est dans ce contexte que les gélules et les comprimés ont été élaborés. Ceux-ci facilitent la quantification du produit. Toutefois, les comprimés sont à privilégier par rapport aux gélules, car les géluleuses peuvent détériorer la qualité nutritionnelle de la spiruline par le chauffage.

La spiruline liquide quant à elle, assez méconnue est une forme qui n’est pas très conseillée, car la solution conservatrice contient beaucoup de glycérine. La présence de l’eau dilue également la concentration de l’algue. 

La spiruline est un complément alimentaire qui apporte de nombreux bienfaits à condition qu’elle soit bien choisie. Il est important de choisir la forme qui convient le plus à votre utilisation sans oublier de tenir compte de certains critères spécifiques. Il s’agit du mode de séchage, de la température de séchage, du taux de phycocyanine et son caractère BIO.

Aidez-moi à faire connaître mon blog en partageant mon article, merci :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *