Avez-vous déjà entendu parler de l’acide azélaïque ou êtes-vous tombé sur ce composé en lisant la liste des ingrédients d’un soin de beauté ? Si au contraire vous ne faites pas attention à ces détails, ce n’est pas grave. Dans l’un ou l’autre des cas, vous allez en savoir plus sur ce composé idéal pour la peau. De nombreux tests et études ont prouvé l’efficacité de l’acide azélaïque dans le traitement des taches noires. Découvrez tous les bienfaits de l’acide azélaïque

C’est quoi l’acide azélaïque ?

Encore appelé acide 1,7-héptanedicarboxylique, l’acide azélaïque est un acide dicarboxylique composé de neuf atomes de carbones. On le retrouve de façon naturelle dans les céréales tels que le blé, l’orge, le seigle. Toutefois, pour raison de stabilité, celui utilisé dans les produits cosmétiques est d’origine synthétique. 

Il est connu pour son doux effet exfoliant de la peau. Il permet de l’assainir et de nettoyer en profondeur les pores.

Quels sont ses bienfaits de l’acide azélaïque ?

L’acide azélaïque possède énormément d’avantages. Il est utile de les connaître afin d’en tirer le maximum de profits. 

L’acide azélaïque dans le traitement de l’acné juvénile

Il est utilisé dans le traitement de l’acné juvénile. L’adolescence est une période qui marque généralement son passage par des tâches entêtantes laissées par des acnés. Grâce à ce composé à faible dose, il est possible d’éviter la formation de comédons évitant ainsi la survenue des acnés. Il a plutôt dans ce contexte, un rôle préventif. 

A dose plus élevée, il possède un effet bactéricide à l’endroit des bactéries telles que Propionibacterium acnes responsable de l’apparition d’acnés. Cet acide permet de débarrasser la peau des cellules mortes, rendant le visage lisse et doux au toucher.

Traitement de la rosacée

Suite à de nombreux travaux, il s’avère que l’acide azélaïque permet de lutter contre la rosacée. Ce mal est caractérisé par l’apparition de rougeurs au niveau du nez, des joues, du menton, du front. Elle peut aussi apparaître au niveau des oreilles, du cou et de la poitrine. À une dose de 15 %, ce composé neutralise l’expression de certains gènes responsables de la production de molécules pro-inflammatoires responsables de la rosacée. 

L’acide azélaïque lutte contre les dermatoses

Ce composé à un caractère anti-inflammatoire et antioxydant permettant de lutter contre les dermatoses. Il est également efficace contre le mélasma ou masque de grossesse. 

Pour une concentration de 10 %, vous pouvez déjà améliorer la texture de votre peau si vous n’avez aucun problème cutané en particulier. Vous pourriez vous procurer l’acide azélaïque 10 % sans ordonnance. Quant à un traitement pour problème cutané, il vous faudra la prescription d’un dermatologue pour un produit contenant une concentration plus élevée d’acide azélaïque.

Autres avantages de l’acide azélaïque

L’acide azélaïque réduit également les signes de vieillesse et améliore l’apparence de la peau. Il a été aussi prouvé qu’il permet de lutter efficacement contre la perte de cheveux. En effet, il inhibe l’action de la dihydrotestostérone (DHT), hormone présente dans le cuir chevelu et responsable de la perte de cheveux. Aussi, l’inflammation est un phénomène qui entraîne la perte de cheveux. L’acide azélaïque étant anti-inflammatoire, il permet d’éviter ce phénomène et de favoriser la pousse des cheveux.

Comment utiliser l’acide azélaïque ? 

L’acide azélaïque est un ingrédient à multiples fonctions. C’est un acide dépigmentant. Vu qu’il inhibe la tyrosinase qui est l’enzyme responsable de la mélanine, il aura un effet éclaircissant et unifiant sur le teint. Il diminuera aussi les taches hyper pigmentées qui sont dues au soleil ou aux cicatrices d’acné. 

Pour rendre plus appréciable l’éclat de votre visage, vous pouvez utiliser quotidiennement le produit deux fois par jour, le matin et le soir. Vous pouvez l’appliquer directement sur la peau ou choisir de le mélanger avec votre sérum ou votre crème de nuit. Il est recommandé de l’utiliser durant environ 4 à 8 semaines pour obtenir les résultats optimums. 

L’usage de l’acide azélaïque doit être régulier. Il faut noter que la dose dont vous avez besoin dépend des facteurs comme votre âge, votre poids, votre état de santé, etc. Il est cependant important de prendre des conseils auprès de votre médecin. Si vous manquez de prendre une dose, ne cherchez pas à en prendre pour compenser l’autre. Dans ce cas, prenez votre dose habituelle. 

Outre sa fonction unificatrice, l’acide azélaïque présente parfois des effets secondaires. Ces derniers peuvent être plus ou moins graves ou gênants. Comme exemple d’effets secondaires, on peut noter, une desquamation, une peau sèche, une rougeur de la peau, une sensation de brûlure, de piqûre, de picotement ou de démangeaisons sur la surface ou le médicament a été appliquée. Les effets secondaires précités surviennent rarement, mais peuvent engendrer de sérieux problèmes si vous vous privez des soins médicaux. Notez également que d’autres facteurs peuvent avoir une influence sur la manière dont vous devez faire usage du produit contenant de l’acide azélaïque.