pseudo sciences

Manifeste contre les pseudo sciences médicales

C’est une évidence que les pseudosciences sont un danger. Elles tuent et pourtant leur pratique n’est soumise à aucune réglementation. Elles sont au contraire protégées par les lois européennes.

Des milliers de personnes mortes au nom des pseudosciences

Les pseudosciences font des milliers de morts par an. Il s’agit de pratiques qui sont censées agir au même titre que la médecine, mais dont les méfaits ne sont plus à prouver. Ces pseudosciences, il s’agit de l’homéopathie, de traitement alternatif ou de médecine douce. Elles sont pratiquées aussi bien par certains médecins que des personnes n’ayant jamais appris la médecine.

Les remèdes préconisés portent sur les huiles essentielles, des produits naturels ou des méthodes de relaxation conscientes qui sont censées agir au même titre que les traitements médicamenteux. Des milliers de personnes sont mortes en suivant ce genre de traitement qui continue d’évoluer, car ne subissant aucune réglementation.

Des mesures contre les pseudosciences

Pour les partisans de ces pseudosciences, la médecine conventionnelle n’est pas sans inconvénient. Le but de leurs remèdes est donc de pallier ces inconvénients par apport de produits naturels n’ayant pratiquement pas d’effets secondaires. Ce problème qui se justifie à une époque où l’Europe est confrontée à un problème de santé publique sans précédent : apparition de bactéries résistantes aux traitements, difficultés d’accès aux soins ou forte médicalisation de la population.

À cela s’ajoute l’apparition de nouveaux spécialistes en pseudosciences. Il s’agit souvent des médecins qui disent guérir des maladies redoutables à l’aide de traitement énergétique ou la manipulation de chakras. Certains des praticiens ne disposent d’aucun diplôme, mais prétendent agir au nom de la médecine pour soigner les patients. Ce phénomène continue de s’épandre parce qu’il n’existe aucune loi qui interdit ou encadre la pratique

Pour remédier aux pseudosciences et à leur corollaire de décès, l’Europe devrait prendre des mesures mettant fin à la paupérisation de l’homéopathie. Elle devrait aussi combattre toute forme de médecine alternative qui n’est rien d’autre qu’une forme déguisée d’arnaque sanitaire.

Sur le territoire français, il est question de plus de 150 thérapeutes évoluant dans des domaines variés qui continuent de sévir dans le pays. Des milliers de personnes sont exposées et courent de graves dangers avec ces pratiques.

Selon des études qui ont été faites, environ 192 millions de patients ont eu recours à ces sciences. Il s’agit de 192 millions de vies menacées. Face à cela, il urge que chaque pays européen prenne des mesures chacun de son côté pour contrer le problème qui va, sans cesse, grandissant.

Aidez-moi à faire connaître mon blog en partageant mon article, merci :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *