Le magnésium est un minéral indispensable pour notre santé physique et mentale, que l’organisme ne peut produire de lui-même. Nous l’obtenons plutôt grâce à notre alimentation. Toutefois, un déficit en magnesium affecte généralement notre bien-être. Il est donc important de savoir comment se manifeste ce manque. Découvrez ici les symptômes qui peuvent vous alerter.

Déficit de magnésium : les symptômes

Un déficit de magnésium dans l’organisme est médicalement difficile à diagnostiquer. Un examen peut bien sûr permettre de déterminer le taux de magnésium présent dans le sang, mais cela ne suffit pas à révéler la quantité exacte de minéral dans votre organisme. En effet, seulement 1 % du magnésium se trouve dans le sang, les 99 % restants sont plutôt répartis dans les cellules (dents, os, organes et muscles).

Cependant, comme vous pourrez le découvrir sur magnesium-uvimag-b6.fr, la manifestation de certains symptômes peut fondamentalement permettre d’identifier un déficit en magnésium. Ces symptômes sont principalement :

  • Les fatigues passagères et les troubles mineurs du sommeil (fatigue au réveil et manque d’entrain, difficultés à s’endormir)
  • L’anxiété légère (une anxiété qui ne peut se justifier)
  • Le stress (hypersensibilité au stress)
  • L’irritabilité et la nervosité (changements d’humeur brusques et fréquents, nervosité excessive sans raison)
  • Les palpitations du cœur
  • Les crampes musculaires et les fourmillements (crampes régulières au mollet pendant la nuit et fourmillements dans tout le corps).

Chacune de ces manifestations constitue un avertissement du corps qu’il ne faut surtout pas négliger. Elles sont la preuve que vous manquez de magnésium.

fatigue, manque de magnésium

Quelles solutions face au déficit en magnésium ?

Lorsque vous souffrez d’un déficit en magnésium, il existe deux solutions complémentaires :

  • Mettre à niveau votre alimentation
  • Procéder à une cure de magnésium

La mise à niveau de votre alimentation consiste à corriger le manque que vous ressentez par une alimentation nettement plus équilibrée et variée. Ainsi, vous devez commencer à intégrer à votre consommation quotidienne des aliments qui vous permettront d’avoir un apport naturel de magnésium. Certains aliments sont très riches en magnésium, tel que le cacao, le chocolat, les oléagineux comme les noisettes ou les amandes, les céréales complètes, les fruits à coques et les fruits de mer, les légumes secs et les légumineuses, les légumes frais et les fruits de mer.

La cure de magnésium est la seconde option de traitement qui s’offre à vous. Elle est envisageable si les symptômes mentionnés plus haut persistent malgré une alimentation saine. Ce traitement s’effectue avec des médicaments destinés à fournir un apport suffisant de magnésium à l’organisme. Ce sont des compléments que vous pouvez trouver dans les pharmacies physiques ou en ligne et que vous pouvez prendre sans ordonnance. Cependant, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez un bébé, il est préférable de demander conseil à un pharmacien ou à votre médecin afin de prendre le produit adéquat.

Par ailleurs, une cure de magnésium n’est pas un traitement permanent. Il faut absolument éviter de prendre du magnésium toute l’année. Si malgré le traitement vous n’observez aucune amélioration des symptômes, il n’est pas utile de poursuivre. Consultez votre médecin, car la persistance ou l’aggravation des symptômes peut avoir pour origine une autre maladie plus grave.