Perdre ses cheveux lorsqu’on se peigne est un phénomène totalement naturel. Cependant, perdre ses cheveux en abondance jusqu’à en devenir chauve n’est pas un fait anodin. Cela cache certainement un problème de santé qui corrompt l’intégrité des cheveux et les empêche de repousser après la perte. Si vous vous retrouvez dans le cas d’une calvitie partielle ou totale, sachez qu’il existe aujourd’hui des solutions adaptées. Pourquoi faire une greffe de cheveux et quelles sont les solutions d’implants actuelles ? Nous vous donnerons plus de détails dans cet article.

Opter pour greffe de cheveux : pourquoi ?

Perdre ses cheveux peut réellement être handicapant, car ils représentent un atout de beauté, surtout chez les femmes. Les raisons d’opter pour une greffe sont multiples et dépendent d’une personne à une autre.

Pour retrouver le sourire

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la perte de cheveux peut constituer un facteur de stress pour un grand nombre de personnes. Non seulement cela peut influencer l’humeur d’une personne, mais elle peut être à la base d’un manque de confiance.

Avec l’évolution de la technologie, il existe des solutions pour ceux qui ont un sérieux problème capillaire. Les greffes par exemple viennent en aide à de multiples personnes.

Faire une greffe chez un professionnel comme sur the clinic permet à ces personnes de retrouver le sourire et de se sentir à nouveau à l’aise face aux regards des autres. Selon le degré de gravité, retrouver sa chevelure peut redonner un sens à la vie d’une personne qui avait du mal à gérer son problème capillaire.

Une solution permanente 

Les greffes de cheveux sont permanentes et ne se remarquent pas. Une fois que vous avez sauté le pas, elles passent inaperçues. En effet, le spécialiste en charge de la greffe tient compte de votre texture de cheveux pour vous proposer ce qui vous convient le mieux. Contrairement à bien des perruques, l’effet est naturel. 

Quelques solutions actuelles pour retrouver sa chevelure

Pour retrouver votre chevelure d’antan, plusieurs solutions peuvent être mises à profit à savoir :

  • les implants capillaires ;
  • la mésothérapie du cuir chevelu ;
  • la micropigmentation ;
  • le biofibre…

Malgré la pluralité des méthodes, la pose des implants capillaires est de loin la plus adoptée. Elle se fait à travers trois techniques principales que sont la greffe FUE, la greffe FUT et la méthode DHI.

Greffe par FUE

La méthode FUE consiste à prélever des unités folliculaires du cuir chevelu de la personne à traiter pour ensuite les restaurer sur les zones clairsemées. Il s’agit d’un travail de forte précision. C’est ce qui fait que les implants capillaires coûtent relativement cher.

Lorsque la restauration capillaire est bien faite, la personne traitée se retrouve avec un cuir chevelu naturellement dense. Cette méthode s’applique aussi bien pour les personnes qui souffrent de pelage que pour celles qui souffrent d’alopécie.

Greffe par FUT

Cette méthode est similaire à celle du FUE à quelques différences près. Elle revêt plus un caractère chirurgical. Ici, les unités folliculaires ne sont pas directement prélevées sur le cuir chevelu. Une bandelette de peau est prélevée à l’arrière de la tête. Les follicules sont ensuite prélevés en laboratoire par des experts, puis sont triés et traités. Suite à cela, il y aura une réimplantation sur les parties dégarnies.

Auparavant, les patients montraient une grande réticence face à cette technique, car elle laissait une cicatrice à l’arrière de la tête. Aujourd’hui, il existe un moyen de faire repousser les cheveux par-dessus la cicatrice. Ce qui la rend presque invisible. Cela est possible grâce à la suture trichophytique.

Que vous optiez pour l’une ou l’autre de ces méthodes, il est essentiel d’en confier la tâche à un chirurgien expert. En effet, il s’agit d’opérations qui demandent une grande précision et de l’expérience. Surtout, dans le cadre du FUT, le chirurgien plastique doit l’avoir déjà fait plusieurs fois pour vous mettre en confiance.

La méthode DHI

Assez récente, cette méthode est une évolution de la méthode FUE. Elle permet de faire un prélèvement à l’aide d’un micro punch pour éviter toute cicatrice sur la zone de prélèvement. L’implantation se fait grâce à un stylo d’injection de cheveux.

Cette méthode hautement précise doit être réalisée par le médecin spécialisé, car il faut prélever le follicule et l’implanter, et ce, du premier jusqu’au dernier. C’est donc un travail de précision qui doit être fait avec le plus grand soin. Il s’agit de la méthode la plus efficace actuellement et permet d’avoir la meilleure densité de cheveux et le meilleur taux de repousse.

Pour faire une greffe de cheveux, vous devez compter entre 3000 et 15 000 € en fonction de la technique utilisée et la quantité du travail à faire. Plus les follicules à prélever et à implanter sont importants, plus le prix sera élevé.