Encore appelé fasting, le jeûne intermittent procure de nombreux bienfaits à l’organisme. Il aide à éliminer les graisses et à détoxifier le corps. Cette pratique, qui consiste à jeûner entre 12 à 16 heures par jour, participe à la bonne santé et contribue à garder la ligne.

C’est quoi le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent consiste à jeûner pendant un intervalle de temps compris entre 12 heures et 16 heures par jour. Le jeûneur dispose également d’une plage horaire de 8 heures pour manger. Il peut, par exemple, prendre son dîner à 20 heures et sauter le petit-déjeuner du lendemain matin pour manger à l’heure du déjeuner. Le but de l’exercice est d’alterner entre les heures de repas et des périodes de jeûne.

Ce mode d’alimentation est préconisé si vous voulez perdre du poids ou détoxifier votre organisme. Le jeûne intermittent se fait sur une courte période et s’observe généralement après les périodes de fêtes.

Les avantages du fasting

Il y a plusieurs avantages à observer le fasting. C’est d’abord un excellent moyen de perdre du poids sans beaucoup d’effort. Il permet aussi d’éliminer les toxines du corps pour avoir un organisme sain. Le jeûne intermittent diminue le taux d’insuline et de glycémie. C’est également un moyen de prévention des maladies chroniques à travers la réduction des inflammations. Par ailleurs, il vous permet de découvrir votre corps et de comprendre son fonctionnement.

Le fasting est un moyen de manger sainement et d’être à l’écoute de ses besoins réels en nourriture. Il vous évite de manger plus que de besoin. Un autre avantage de ce régime est qu’il vous fait gagner du temps. Il est, en effet, plus facile de préparer le repas pour une période de 8 heures que de cuisiner pour une journée entière.

Pendant la période du jeûne, le système digestif est au repos pour le bien-être de l’organisme. En outre, le fasting augmente la masse corporelle à travers l’accroissement des taux de testostérone.

Le fasting est bénéfique pour la santé et le bien-être psychique. Il permet de découvrir la faim ainsi que le bonheur de la satiété et la digestion. Cependant, avant de l’adopter, il convient de prendre un avis médical.

Pendant la période de jeûne, si vous ressentez la faim, vous êtes libre de vous alimenter convenablement, car l’idée n’est pas de vous priver ou de vous punir. Ce jeûne n’est pas à observer en permanence. Il se fait périodiquement et pendant un laps de temps compris entre 5 et 10 jours.

Les répercussions du jeûne intermittent

Les vertus du jeûne intermittent sont encensées un peu partout. Beaucoup sont ceux qui en font la gloire. Néanmoins, il faut notifier qu’il n’y a pas de rose sans épine. Aussi bon que paraisse ce jeûne, il n’est pas pour autant exempt d’effets néfastes.

Mais en fait, tout va se jouer au niveau de la manière dont il est pratiqué. Ainsi, il est constaté que les pratiquants modérés ou occasionnels de cette méthode de jeûne n’ont souvent rien à craindre par rapport à leur santé. Si le jeûne se fait une fois en passant, on le considère comme salvateur et sans danger. On dit même qu’il participe au fonctionnement normal du corps. 

Mais lorsque le jeûne intermittent se pratique de façon régulière, ça devient très dangereux pour la santé. Dans ce cas, vous sentirez une sensation de vertige permanent. Vous vous verrez dans un manque complet de potassium. Vous ne serez plus bien dans votre peau. Vous vous sentirez toujours insuffisant, avec l’impression qu’une chose capitale vous manque.

Si vous négligez ces maux, ils vont se durcir et en générer d’autres sur le long terme. En effet, le jeûne intermittent peut occasionner des fontes musculaires si vous n’en prenez pas garde. Votre santé prendra un grand coup dans ce cas, et vous y dépenserez beaucoup d’argent. Outre ces fontes, vous serez aussi exposé à l’hypoglycémie. De même, ce jeûne peut être à la base des troubles de comportement alimentaires lorsque l’on s’en sert pour perdre du poids. Il est donc utile de demander des conseils sur comment le pratiquer avant de s’y mettre.