Comment lutter naturellement contre la ménopause ?

Parfois, les changements hormonaux liés à la ménopause se passent tout en douceur ; d’autres fois, ils déclenchent une cascade d’ennuis : irritabilité, dépression, palpitations, bouffées de chaleur, prise de poids et fatigue. Comment faire en sorte que ces tracas pesants deviennent plus légers ? Heureusement, la nature à tout prévu…

Traiter la ménopause par les plantes

Certaines plantes, parce qu’elles contiennent des substances très proches des hormones féminines (les fameuses phyto-hormones), peuvent vous aider sans trop de souci. C’est le cas du soja avec ses isoflavones. Mais également de l’igname, précurseur de la progestérone et du li avec ses lignanes. Généralement on trouve ces plantes en compléments alimentaires dans le commerce. En fonction de vos troubles, vous pouvez leur associer d’autres plantes comme du pissenlit ou du thé vert pour ses propriétés amincissantes. Mais aussi du houblon ou de la mélisse pour mieux s’endormir. Il est possible de consommer de la sauge sous forme d’infusion à raison de 2 tasses par jour.

Si vous souffrez de jambes lourdes et d’une mauvaise circulation sanguine, le cyprès est alors vivement conseillé sous la forme de teinture mère à raison de 40 gouttes dans un demi verre d’eau à prendre 2 fois par jour avant les repas.

Lorsque la ménopause s’accompagne de difficultés d’endormissement et de palpitations, les fleurs d’aubépine en infusion avant de se coucher sont relativement bénéfiques.

Le houblon est utilisé pour son action sédative sur le système nerveux. On utilise les cônes du houblon en macération : 30 grammes dans un litre d’eau froide à laisser macérer 24 heures. En prendre un verre avant de se coucher.

Enfin, plusieurs autres plantes peuvent s’avérer bénéfiques comme la feuille d’olivier pour soigner l’hypertension ou l’ache des marais qui stimulera votre libido…

Pratiquer une activité physique : un remède contre le stress lié à la ménopause

On ne le dit pas assez souvent mais il est encore une fois important de le répéter : avoir une activité sportive aidera à faire passer ce cap délicat de la ménopause et limitera les risques d’ostéoporose. La marche, le vélo ou la natation, 30 minutes par jour, pour un moral meilleur et un corps épanoui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *