Lorsque vous commencez à donner des aliments solides et à diversifier l’alimentation de bébé : soyez vigilant. Il existe de nombreuses allergies alimentaires auxquelles les parents doivent être attentifs. Cela est particulièrement vrai si vous avez des antécédents familiaux d’allergies ou des problèmes comme l’eczéma et l’asthme. Lisez notre article et découvrez les allergies alimentaires les plus courantes chez les bébés.

Quels sont les aliments les plus allergènes ?

Certains aliments sont plus susceptibles de provoquer une réaction allergique que d’autres. Les aliments allergènes les plus courants sont : le lait, les œufs, les poissons, les mollusques et crustacés, les noix, le blé, les cacahuètes et le soja. Les aliments contenant l’un des ingrédients énumérés ci-dessus sont généralement clairement étiquetés, ce qui devrait permettre aux parents de faire plus facilement des achats en toute sécurité pour leurs enfants.

Quels sont les symptômes des réactions allergiques ?

Les symptômes courants des réactions allergiques aux aliments chez les bébés sont l’urticaire, l’eczéma, les bouffées de chaleur, les problèmes digestifs, l’écoulement nasal, les difficultés respiratoires et l’accélération du rythme cardiaque. Vous pouvez réduire les risques en lisant attentivement les étiquettes des aliments, en introduisant les aliments à un moment approprié et en connaissant les traitements de premiers secours en cas de réaction allergique.

Quand introduire des aliments allergènes ?

  • Le lait : Le lait de vache ne doit pas être introduit avant le premier anniversaire d’un enfant. Avant cela, il doit être allaité ou nourri au lait maternisé.
  • Les œufs : Auparavant, les parents devaient attendre l’âge de 2 ans pour introduire les œufs. Cependant, des études plus récentes n’ont trouvé aucune raison à cela. Si vous craignez que votre enfant ne soit allergique, introduisez les jaunes d’œufs avant les blancs d’œufs.
  • Les poissons et crustacés : Le poisson et les crustacés ne devraient certainement pas faire partie des premiers aliments de votre enfant mais selon plusieurs études, vous pouvez introduire ces aliments chez les bébés à condition qu’ils soient bien cuits.
  • Les noix : Faites attention lorsque vous introduisez des noix car en plus d’être une allergie alimentaire courante, elles peuvent aussi représenter un risque d’étouffement.
  • Le blé : Il n’y a aucune raison de retarder l’introduction du blé à votre bébé. Si vous êtes préoccupé par une allergie au blé en raison d’antécédents familiaux, introduisez de l’avoine à votre bébé dès six mois.
  • Les cacahuètes et beurre de cacahuètes : Lorsque vous introduisez du beurre d’arachide, introduisez-le seul et surveillez attentivement toute réaction.
  • Le soja : N’oubliez pas que le soja est présent dans de nombreux aliments. Il est également courant que les bébés qui sont allergiques au lait de vache le soient au soja.

Dans la plupart des cas, les parents n’ont pas à s’inquiéter outre mesure de ces allergies à moins qu’il n’y ait des antécédents familiaux. Toutefois, il est préférable de commencer à donner aux bébés des aliments solides qui ne provoquent que peu de réactions allergiques entre l’âge de 4 et 6 mois. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter un allergologue comme Daniel Morin. Il saura vous aiguiller dans la diversification alimentaire de votre enfant. Rendez-vous sur https://www.cabinetallergologie-danielmorin.com pour en savoir plus.