purificateur d'air

Humidificateur et déshumidificateur : pour rétablir une hygrométrie physiologique

En règle générale, nous ne nous préoccupons que rarement de la sécheresse ou de l’humidité de l’air, à moins que l’hygrométrie n’atteigne une valeur extrême. Votre peau, votre gorge et votre muqueuse nasale sont particulièrement sèches ? Vous avez des maux de tête récurrent ? Vous saignez souvent du nez ? Vous êtes facilement irritable ? Il se peut que l’air de votre lieu de vie soit particulièrement sec. Vous avez des problèmes respiratoires ? Votre maison sent le renfermé, parfois le moisi ? Vos vitres se remplissent vite de condensation ? L’air est sans doute trop humide. 

L’humidité de l’air est mesurée par l’humidité relative (HR) ou hygrométrie. Il s’agit de la quantité de vapeur d’eau présente dans l’air par rapport à la température. On estime que le niveau d’humidité relative le plus confortable se situe entre 40 et 50 %. A priori, notre climat régule efficacement l’humidité relative, mais les valeurs extrêmes sont de plus en plus récurrentes, notamment à cause de la pollution atmosphérique. C’est ici qu’interviennent les humidificateurs et les déshumidificateurs. Comme son nom l’indique, l’humidificateur produit de la vapeur d’eau pour augmenter l’hygrométrie, tandis que le déshumidificateur élimine l’excès d’humidité. 

Qu’est-ce qu’un humidificateur ? Comment fonctionne-t-il ?

Il existe deux grands types d’humidificateurs : les humidificateurs à vapeur froide et les humidificateurs à vapeur chaude, parfois appelés vaporisateurs. Ils visent tous les deux le même objectif : humidifier l’air pour rétablir une hygrométrie physiologique. C’est leur mode opératoire qui diffère. 

Les humidificateurs à vapeur froide

Voyons les différents types d’humidificateurs à vapeur froide : 

  • Les humidificateurs à impulsion : une plaque en céramique ou en métal appelée diaphragme vibre à des vitesses extrêmement élevées pour brasser l’eau en minuscules gouttelettes qui sortent de l’humidificateur par une ouverture pour ensuite atteindre l’air ambiant ;
  • Les humidificateurs à ultrasons : un disque immergé dans l’eau tourne à grande vitesse et génère de minuscules gouttelettes d’eau sous forme de vapeur qui se disperse ensuite dans l’air ambiant ;
  • Les humidificateurs par évaporation : l’air froid est soufflé par un ventilateur à travers un objet humide qui hydrate l’air, comme une courroie ou un filtre.

En bref, les humidificateurs à vapeur froide décomposent l’eau en minuscules particules qui se diffusent ensuite dans l’air sous forme de vapeur d’eau. Ces humidificateurs contribuent aussi à baisser légèrement la température ambiante.

Les humidificateurs à vapeur chaude

L’humidificateur utilise une source d’énergie, le plus souvent l’électricité. L’énergie de l’électricité chauffe un récipient rempli d’eau jusqu’à ébullition. L’eau bouillante produit de la vapeur qui est refroidie avant de sortir de l’humidificateur par une ouverture ou un tube. Les humidificateurs à vapeur chaude peuvent également jouer le rôle de diffuseurs d’huiles essentielles pour aider les personnes souffrant d’allergies respiratoires ou simplement pour diffuser des parfums agréables dans la maison.

Quid du déshumidificateur d’air ?

Comme son nom l’indique, le déshumidificateur vise à assécher l’air ambiant pour rétablir une humidité relative physiologique, avec un taux compris entre 40 et 55 %. La déshumidification prévient les infiltrations, l’odeur de renfermé, les allergies respiratoires mais aussi et surtout la prolifération des bactéries et des virus ainsi que l’émergence de foyers d’insectes nuisibles. Vous pouvez en savoir plus en lisant ce dossier consacré au déshumidificateur d’air.

Pour rétablir une hygrométrie physiologique dans un lieu clos humide, le déshumidificateur aspire l’air chaud par un ventilateur qui aspire l’air dans des serpentins métalliques qui seront par la suite refroidis par un réfrigérant. L’air chaud « rétrécit » sous l’action du phénomène de la dilatation thermique. De minuscules gouttelettes d’eau sont alors expulsées de l’air sous forme de condensation. Elles seront stockées dans un réservoir ou bac, généralement livré avec le déshumidificateur et qu’il faudra vidanger autant de fois que nécessaire. Un air plus sec est renvoyé dans la pièce déshumidifiée par un tube alimenté par un ventilateur.

Les déshumidificateurs sont utiles dans les cas suivants :

  • Vous avez des allergies chroniques ou saisonnières ;
  • Vous venez de déménager dans un nouvel endroit où vos symptômes d’allergie sont plus prononcés ;
  • Votre maison sent le moisi ou le renfermé ;
  • Vous voyez de la vapeur d’eau dans l’air de votre maison ou vous remarquez que l’air est lourd et humide ;
  • Vous êtes allergique aux acariens ;
  • Vous retrouvez des parasites dans la maison, notamment les araignées et les poissons d’argent ;
  • Votre nez coule fréquemment.
Aidez-moi à faire connaître mon blog en partageant mon article, merci :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *