Le but d’une relation intime entre deux personnes est de prendre du plaisir et d’atteindre l’orgasme. Bien que ressentir du plaisir est essentiel dans les relations sexuelles, sachez qu’avoir un orgasme présente également des bienfaits insoupçonnés sur la santé, la beauté et l’humeur. Ce phénomène figure même parmi les systèmes de prévention de certains cancers chez la femme et chez l’homme.

L’orgasme en quelques mots

L’orgasme est provoqué par une montée de plaisir après la stimulation d’une zone érogène ou du fameux point G chez les femmes. Il aboutit vers une sensation de bien-être, de relaxation et un sentiment de libération. Cette phase dure quelques secondes, environ 5 à 10 secondes chez l’homme et 20 à 60 secondes chez la femme. Pour l’atteindre, il faut un mélange d’excitation et de plaisir.

Pour atteindre le niveau d’excitation requis, le couple fait appel aux émotions, aux sens et à l’imagination. Le plaisir provient quant à lui de la stimulation des zones érogènes et des organes sexuels. L’orgasme résulte ensuite de sensations procurées par les hormones qui sont libérées par le cerveau et les neurotransmetteurs. Ils sont évacués à une vitesse assez rapide et en quantité pour pousser au plaisir et pour profiter de sensations agréables. Cependant, certaines personnes, en particulier les femmes, présentent de grandes difficultés pour l’atteindre. L’avis d’un spécialiste et les conseils d’un guide sexuel s’avèrent parfois indispensables pour en savoir plus et lever le blocage.

définition de l'orgasme
définition de l’orgasme

Reconnaître l’arrivée d’un orgasme

Le mécanisme de l’orgasme entraîne un grand chamboulement dans le corps humain. Chez la femme ou chez l’homme, plusieurs signaux annoncent son arrivée. Dans un premier temps, la respiration s’accélère de même que la fréquence cardiaque. Les muscles se tendent progressivement. Ils se contractent par la suite jusqu’à ce que les séquences deviennent incontrôlables. Les muscles sollicités dans cette phase sont en outre ceux du vagin, de l’anus, de l’utérus et du pelvis. Chez l’homme, il s’agit des muscles du pénis, de la prostate ainsi que de l’anus.

Les bienfaits de l’orgasme

La réaction de plusieurs hormones et neurotransmetteurs crée des sensations variées et positives sur le corps. Quelles sont ces substances ?

Les hormones et neurotransmetteurs dans l’orgasme

L’orgasme ne permet pas seulement d’atteindre le point culminant du plaisir et de l’excitation. Les différentes réactions engendrées par ce phénomène proviennent d’une concentration de plusieurs neurotransmetteurs et hormones. Ces substances procurent de nombreux bienfaits chez l’homme et surtout chez la femme. La dopamine joue notamment un rôle clé dans la sensation de plaisir. Ce neurotransmetteur agit également sur la motivation puisqu’elle pousse à rechercher l’acte qui mène vers le plaisir.

Après avoir fait l’amour, les individus sont alors relaxés et épris d’une sensation de bien-être. Cette sensation résulte de l’action des endorphines. L’attachement et le sentiment de grand bonheur après un orgasme découlent de l’effet de l’ocytocine. Ces ressentis s’accentuent avec la contribution de la vasopressine. L’ocytocine élargit son action en favorisant la confiance. Cela explique pourquoi après l’acte sexuel, un couple se confie un peu plus sur leur expérience.

Après l’amour le bonheur

Les sensations apportées par l’orgasme varient d’un individu à un autre. Cependant, il entraîne en grande majorité une réaction toujours positive. Il permet d’évacuer efficacement le stress et favorise à la fois la détente et le sommeil. En effet, à ce stade les tissus érectiles du clitoris se désengorgent de sang. De plus, les muscles au niveau du périnée se reposent après leur décontraction. Ces étapes donnent la sensation d’être parfaitement détendu. Le corps ne retrouve son état normal que 20 à 30 minutes après l’acte sexuel. Voilà pourquoi de nombreux individus et plus particulièrement les femmes s’endorment facilement par la suite.

L’orgasme pour maintenir une bonne santé

L’orgasme est aussi réputé pour être un antidouleur, des douleurs d’intensité faible et modérée. Il atténue en effet les maux de tête grâce à la présence de l’ocytocine et des endorphines. Le cocktail d’hormones et de neurotransmetteurs influence aussi le moral. Il constitue un très bon remède contre les états de déprime. Le cerveau en profite également. En effet des chercheurs ont conclu qu’après avoir atteint le paroxysme du plaisir sexuel, le sang circulait mieux. Cette fluidité sanguine permet d’apporter plus d’oxygène. En outre, la zone sensorielle bénéficie d’une grande source de stimulation.

Le cerveau n’est pas le seul à jouir des impacts de l’orgasme, le cœur figure lui aussi sur la liste. Cet organe enregistre une accélération importante pouvant aller jusqu’à 180 pulsations à la minute. Cette activité intense permet de le garder en bonne forme. Des études menées par des chercheurs américains soulignent que les risques d’accident cardio-vasculaires diminuent de 50 % chez les personnes ayant 3 orgasmes par semaine. Enfin, pour l’atteindre, le corps en entier est mis à contribution, car cela demande de l’effort. Il permet ainsi de brûler quelques calories au passage.

L’orgasme pour rester belle, jeune et en bonne santé

Une femme qui jouit régulièrement ne passe pas inaperçue. Effectivement, il augmente la production du collagène qui redonne à la peau son élasticité. La transpiration qui en découle assainit les pores de l’épiderme et le débarrasse des impuretés. Le sang y circule mieux et la peau devient plus brillante. Ce flux ralentit aussi le processus de vieillissement.

L'orgasme pour une cure de jouvence
L’orgasme pour une cure de jouvence

L’orgasme est également un bon moyen de prévenir l’apparition du cancer du sein. L’ocytocine fonctionne comme une barrière qui empêche la multiplication des cellules cancéreuses, un moyen avantageux d’allier plaisir et prévention. De plus, des expériences ont montré qu’une jouissance qui intervient au petit matin se transforme en vrai booster pour le cerveau. Vous pouvez ainsi faire le plein de motivation pour affronter une grosse journée de travail. Aussi, un orgasme matinal maintient la tonicité du système cérébral. Pour les femmes qui souffrent d’une perturbation du cycle menstruel, faire l’amour est un bon régulateur.

Les bienfaits chez l’homme

D’après les statistiques communiquées par l’Agence nationale de Santé publique, le cas de cancer de la prostate reste élevé par rapport au cancer du poumon et celui du colon rectum. Il existe pourtant un système de prévention, facile et jouissif, encore une fois l’orgasme est en première ligne. De fait, lors d’une relation sexuelle, la prostate est stimulée par l’éjaculation. Selon les professionnels de la santé, cet organe joue le rôle de propulseur. L’homme l’entretient correctement s’il éjacule en moyenne 21 fois par mois ou 3 fois par semaine. Le risque d’un cancer de la prostate diminue alors de 15 %. Par contre, l’inactivité prolongée multiplie les chances de rouiller le mécanisme et de voir apparaître des cellules cancéreuses ainsi que d’autres maladies.