Pratiquée par les médecins, les naturopathes et le reste des professionnels de la santé, l’homéopathie est un type de médecine douce qui a fait ses preuves au fil du temps. De nombreuses personnes choisissent de traiter leurs troubles du sommeil à travers l’homéopathie, on vous en parle avec plus de détails dans le reste de cet article !

L’homéopathie, qu’est-ce que c’est ?

Le terme homéopathie fait référence au principe de cette technique puisqu’il est composé de mots grecs : « homios » qui veut dire semblable et “pathos” qui signifie maladie ou pathologie. Vous l’aurez compris, le principe de l’homéopathie se base sur le traitement d’une maladie en utilisant son semblable.

En homéopathie, le traitement ne dépend pas que des caractéristiques de la maladie exprimée par le corps du malade, mais aussi par les symptômes généraux, même ceux qui ne sont pas forcément ressentis. Ainsi, les professionnels de la santé homéopathes ne se contentent pas de traiter les symptômes des maladies, mais s’adressent plutôt aux racines de la maladie en question avec un traitement en profondeur.

L’efficacité de l’homéopathie

Il existe de nombreuses études scientifiques faites au sujet de l’homéopathie, pour prouver son efficacité en la comparant à de nombreuses autres méthodes de traitement traditionnelles. Les résultats des recherches ont démontré que l’homéopathie présente le même taux d’efficacité que le reste des méthodes avec un taux de 30 % de guérison chez les patients testés.

Même si 30 % représente un taux assez bas par rapport à la médecine thérapeutique, il est important de savoir que l’homéopathie est plus souvent utilisée comme médecine complémentaire. On remarque également qu’elle présente le même taux d’efficacité que l’effet placebo, qui est souvent utilisé en médecine moderne. Bien que de nombreux médecins soient sceptiques aux traitements homéopathiques à cause du manque de preuves cliniques qui ont été faites à ce sujet, plusieurs médecins se sont mis d’accord pour l’approuver autant que le placebo qui n’a pas d’effets cliniquement prouvés.

De nos jours, l’homéopathie est plus souvent utilisée pour traiter les maladies qui n’ont pas de causes connues par la médecine moderne, telle que l’insomnie. Elle est autorisée sur le marché avec un remboursement de 30 % par la sécurité sociale.

L’homéopathie contre les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont très communs auprès des enfants tout comme des adultes et se distinguent en plusieurs types. Le sommeil est facilement affectée par l’hygiène de vie, les conditions mentales et le stress, et il n’est pas toujours évident d’y remédier cliniquement. Il existe des traitements homéopathiques pour différents troubles du sommeil selon le type de troubles dont souffre le patient.

Il existe des traitements homéopathiques pour différents troubles du sommeil selon le type de troubles dont souffre le patient

L’homéopathie contre les dyssomnies

Les dyssomnies est le terme scientifique qui désigne les difficultés d’endormissement chez le patient en alternant ainsi la quantité et la qualité du sommeil du patient. Elle se caractérise par des réveils durant la nuit, ou des problèmes d’endormissement au début. Ces troubles sont souvent dus à plusieurs facteurs selon le cas du patient, notamment :

  • des événements traumatisants ;
  • le stress ;
  • des troubles mentaux.

Pour y remédier, le médecin homéopathe prescrira un traitement de base pour son patient. Toutefois, ce dernier doit être accompagné par un style de vie bien précis pour être efficace : des horaires de sommeil fixes, le confort du lit et de la chambre…

Les troubles du sommeil sont particulièrement inquiétants pour les enfants puisqu’ils affectent leur croissance. Les adultes ne sont cependant pas à l’abri des effets secondaires puisque le sommeil est un facteur essentiel pour préserver une bonne immunité et ne pas diminuer le rendu quotidien.

Voici les solutions proposées par les médecins homéopathes pour remédier aux dyssomnies :

  • Arnica 9 CH : ces granules sont administrés après une journée stressante ou traumatisante à l’enfant et à l’adulte avec des doses variables ;
  • Ignatia amara 9 CH : utilisés principalement pour les journées émotionnelles dans le cas où le patient a eu un conflit par exemple ;
  • Arsenicum album 9 CH : administrés lorsque le patient souffre de troubles d’angoisse, TOC ou peurs nocturnes ;
  • Chamomilla vulgaris 9 CH : utilisés pour les enfants le plus souvent lorsqu’ils ne peuvent pas quitter leurs parents ou qu’ils soient troublés par le mouvement ;
  • Coffea cruda 9 CH : utilisés si le patient perd le sommeil à cause des flux de pensées qui ne peuvent pas être arrêtés.

L’homéopathie contre les parasomnies

Les parasomnies regroupent tous les événements qui peuvent altérer la qualité et la quantité de votre sommeil. Ils se distinguent des dyssomnies par le fait que la plupart ont un but précis, ou un comportement répétitif tels que : les terreurs nocturnes ; le somnambulisme, le bruxisme, parler en dormant…

Ces troubles du sommeil peuvent être passagers durant l’enfance ou durant une période stressante en tant qu’adulte ou continues, il n’est généralement pas possible de les distinguer, c’est pour cela que le patient cherche à les soulager. Les homéopathes proposent des traitements homéopathiques contre chaque cas, en prenant en considération l’âge, le sexe et l’historique médical et psychologique du patient pour fixer les doses :

  • Cina 9 CH : prescrits en cas de terreurs nocturnes, le nombre de granules varie selon les conditions ;
  • Stramonium 9 CH : prescrits en cas de cauchemars répétitifs pendant une longue durée de temps ou une peur noire au moment de dormir ;
  • Magnesia muriatica 9 CH : dans le cas où la patient parle en dormant, peut aussi être utilisé en cas de cauchemars ;
  • Hyoscyamus niger 9 CH : en cas de somniloquie et de réveils en sursaut ;
  • Kalium bromatum 9 CH : prescrits si le patient souffre de somnambulisme, de terreurs ou d’angoisses nocturnes et d’énurésie chez l’enfant ou l’adulte ;
  • Borax 9 CH : prescrits dans le cas où le patient souffre de troubles anxieux, de sursauts pendant la nuit ou d’éveil au moindre bruit ;
  • Calcarea phosphorica 9 CH : pour les enfants et les adultes qui crient pendant la nuit et qui souffrent de troubles de concentration pendant la journée.