Si certaines plaies cicatrisées peuvent s’enlever facilement par le patient, d’autres nécessitent l’intervention d’une infirmière à domicile. Généralement, le retrait des points de suture ou agrafes se fait sans visite préalable chez le médecin. Mais comment s’y prend-on ? Et quel est le moment optimal pour enlever les points de suture ? Réponse dans l’article qui suit.

Délais de retrait des points de suture

Qu’il s’agisse de points de suture ou d’agrafes, le délai de retrait des points de suture diffère selon la localisation. Pour mieux comprendre, voici une estimation des délais d’ablation de points de suture selon les endroits du corps :  

  • Main : 14 jours ;
  • Jambe : 15 à 21 jours ;
  • Pied : 12 à 14 jours ;
  • Torse et abdomen : 15 à 21 jours ;
  • Visage : 5 jours ;
  • Cou : 10 à 14 jours ;
  • Crâne : 6 à 8 jours ;
  • Oreille : 10 à 14 jours.

Il existe également des fils résorbables qui ne nécessitent pas le retrait des points de suture. La résorption s’opère entre 12 et 60 jours, pour un résultat optimal ! Pour en savoir plus, il est recommandé de demander conseil auprès d’un pharmacien ou d’une infirmière à Paris par exemple.

Points de suture : surveiller l’évolution de la plaie

Les cicatrices doivent faire l’objet d’une attention particulière. Avant l’ablation des points de suture, le patient est invité à surveiller quotidiennement l’évolution de la plaie. Attention toutefois à ne pas toucher ou gratter la zone concernée ! Il suffit d’y jeter un œil et de vérifier que la cicatrisation se passe correctement.

Dans le cas où le patient ressent les phénomènes suivants, le mieux est de faire appel rapidement à une infirmière à domicile.

Sensation de démangeaison et inflammation

Lorsqu’une rougeur apparaît au niveau de la plaie et qu’une petite douleur l’accompagne, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Ce dernier l’examinera et s’assurera qu’il ne s’agit pas d’un début d’infection.

Constat d’infection

Si à la rougeur s’ajoutent un écoulement, de la fièvre, des frissons et une sensation de fatigue généralisée, il se peut que la plaie se soit infectée. Dès lors, les points de suture ne sont pas à toucher, qu’importe le délai. Le mieux est de consulter très rapidement un médecin ou de faire appel à une infirmière libérale dans l’urgence.

Les sutures s’enlèvent d’elles-mêmes

Il arrive que les points de suture sautent d’eux-mêmes. Le problème d’un tel lâchage de suture ? Si les berges de la plaie ne sont plus unies, la cicatrisation ne peut pas s’opérer correctement. Pour éviter qu’une telle situation ne se présente, il est possible d’utiliser des sutures adhésives stériles.

L’apparition d’un hématome

À la suite du processus de suture, il se peut qu’un hématome apparaisse. Si sa présence n’est pas toujours inquiétante, elle le devient quand l’hématome s’avère douloureux. Il peut se développer et faire rompre les points de suture. Si c’est le cas, les médecins ou les infirmières à domicile peuvent réaliser un drainage.

Pourquoi faire appel à une infirmière à domicile pour l’ablation des points de suture ?

Certaines plaies superficielles ne nécessitent pas l’intervention d’un professionnel de santé à domicile. En revanche, et notamment pour les plaies majeures qui sont menacées d’infection, la présence d’une infirmière est requise bien avant l’ablation. Toutes les 48 à 72 heures, elle s’assure que la plaie évolue bien. C’est à l’infirmière que revient ensuite la responsabilité d’enlever les points de suture, à la fin du délai de cicatrisation !