L’hôpital est un lieu dans lequel évoluent de nombreuses personnes au quotidien, qu’il s’agisse de patients, du personnel médical, des visiteurs, ou encore des agents de nettoyage. Des affections aussi diverses les unes que les autres y sont traitées au quotidien.

De ce fait, les locaux d’un centre de santé abritent une multitude de germes infectieux. Il est alors primordial de mettre en place certaines mesures afin d’empêcher que des sujets sains ne se fassent contaminer en se rendant à l’hôpital. Focus sur les solutions permettant de réduire le risque infectieux.

Les produits d’hygiène et de sécurité pour réduire le risque infectieux

Il arrive qu’au cours d’un passage dans un centre de santé, nous entrions en contact avec des virus qui nous infectent. On parle alors d’infections nosocomiales. Limiter le risque infectieux doit donc passer par l’élaboration de protocoles qui permettront de réduire la portée des microorganismes. Dans cette logique , il est tout particulièrement indispensable de gérer au mieux les déchets médicaux. En effet, il est courant qu’il s’agisse d’éléments infectieux.

Pour une bonne gestion des déchets, il est nécessaire d’utiliser des équipements permettant de les isoler parfaitement. Des structures telles que Dénéthyse proposent pour ce faire des solutions adaptées telles que des housses pour les containers, des contenants spécifiques ainsi que de nombreux produits d’hygiène et de sécurité pour le personnel soignant.

Pour une gestion optimale et sécuritaire des déchets, il est essentiel d’être équipé d’éléments tels que des sacs poubelles hermétiques et fiables ainsi que des housses adaptées pour une sécurité renforcée. Il est également nécessaire de s’équiper de masques, de surblouses, de gants ou encore de doubles manchettes. Cela concerne particulièrement le personnel médical, mais aussi les visiteurs.

Ces protections ne sont pas vaines. En fait, elles constituent un rempart supplémentaire entre les germes microbiens et ceux qui les portent. Il va donc de soi qu’elles doivent être à usage unique ou alors nettoyées avant d’être réutilisées si elles étaient à usages multiples. En mettant en place ces mesures de sécurité, la portée des divers microbes présents dans les lieux de santé est réduite.

Gants de protection et masque chirurgical
Gants de protection et masque chirurgical

Domaine médical : respecter les mesures d’hygiène

Les microorganismes responsables des infections nosocomiales sont partout. Ils vivent dans l’air, sur le sol, contre les murs, etc. De ce fait, lorsque vous visitez un centre de santé, ils ont tendance à se poser sur votre peau ou encore sur vos vêtements. Il est donc primordial de se laver régulièrement les mains. Nous pouvons toucher des objets divers, puis toucher nos yeux, notre bouche ou nos narines.

Dans la même optique, il est nécessaire de nettoyer et de désinfecter toutes les surfaces à l’intérieur du milieu médical. Les sols, les murs ainsi que les différents instruments médicaux doivent être maintenus propres. Les protocoles de nettoyage doivent être stricts. Ils permettent de limiter considérablement la prolifération des virus et des microbes. Un soin particulier doit également être accordé aux salles d’attente, dont les sols se révèlent souvent être de véritables nids de microbes.

Aux côtés de l’hygiène des mains, les différentes règles d’hygiène doivent être systématiquement respectées. Il s’agit entre autres de se protéger la bouche en cas de toux ou d’éternuements ou encore de ne pas partager des objets (tasses, couverts, verres, etc.). Il est nécessaire de sensibiliser un maximum de personnes autour de ces thématiques, car il s’agit en réalité de gestes très simples, applicables par tous, mais dont l’impact est particulièrement important.