greffe de cheveux

A la découverte de la meilleure technique de greffe de cheveux

La question de savoir quelle est la meilleure technique de greffe de cheveux parmi toutes celles qui ont été développées est délicate. Pour rappel, la greffe de cheveux consiste en l’implantation de follicules pileux sur le cuir chevelu dans le cadre d’une intervention chirurgicale.

La greffe de cheveux concerne, dans la majorité des cas, les patients souffrant de calvitie, d’alopécies androgénique, cicatricielle, traumatique, accidentelle ou post-chirurgicale. Le résultat escompté correspond à une chevelure définitive et naturelle chez le patient.

A cet effet, les progrès de la science et de la médecine ont permis de mettre au point diverses méthodes et procédures qui ont déjà conduit à des résultats impressionnants, mais qui ne cessent d’être perfectionnées.

En prenant en compte ici les avantages et les inconvénients de chacune des méthodes disponibles, cet article a pour objet de déterminer laquelle est la meilleure technique de greffe de cheveux.

Les diverses méthodes disponibles

Les méthodes chirurgicales les plus généralement employées dans le cadre de la greffe de cheveux et qui permettent d’aboutir à une belle chevelure sont au nombre de deux parmi lesquelles l’on peut identifier la meilleure technique de greffe de cheveux :

  • La méthode de greffe de cheveux FUT ou Follicular Unit Transplantation ;
  • La méthode de greffe de cheveux FUE ou Follicular Unit Extraction.

La greffe de cheveux FUT : L’inconvénient d’une cicatrice permanente

La greffe de cheveux FUT est la méthode historique. Elle se caractérise par la micro-transplantation d’unités folliculaires au moyen d’une bandelette.

Elle consiste à prélever une bande horizontale de cuir chevelu à partir d’une zone donneuse de l’anatomie du patient afin de réaliser une greffe capillaire par réimplantation dans les zones dégarnies destinées à recevoir les follicules pileux.

Cette technique ne requiert pas le rasage de l’arrière du crâne et présente entre autres avantages :

  • Une rapidité du prélèvement ;
  • La possibilité d’implanter un nombre important de greffons en une seule séance ;
  • Un résultat naturel et discret ;
  • Un coût relativement accessible.

La greffe de cheveux FUT a cependant le principal inconvénient de donner lieu à une cicatrice permanente située sur la zone donneuse, à l’endroit à partir duquel la bandelette a été prélevée. Cette zone de prélèvement se situe généralement à l’arrière de la tête du patient.

Cet inconvénient de la FUT a alimenté la recherche en vue d’aboutir au développement d’une meilleure technique de greffe de cheveux. C’est de cette quête qu’est issue la greffe de cheveux FUE.

La greffe de cheveux FUE : Une amélioration de la FUT

La greffe de cheveux FUE est une technique moderne et révolutionnaire dans le domaine de la médecine esthétique.

C’est à l’occasion d’une conférence de l’International Society of Hair Restoration Surgery tenue en 2003 dans la ville de New York que les premiers résultats de la procédure ont été présentés.

La greffe FUE consiste à sélectionner puis à prélever des follicules pileux exploitables d’une zone donneuse vers la zone receveuse du patient à l’aide d’instruments chirurgicaux de haute précision. Elle se fait généralement au moyen de micro-punchs adaptés à la taille des greffons à extraire.

Cette technique moins invasive que la précédente, ne laisse pratiquement aucune cicatrice visible sur la zone donneuse. C’est principalement en cela qu’elle constitue une amélioration de la FUT et qu’elle est vue comme étant la meilleure technique de greffe de cheveux.

Le résumé des étapes d’une greffe de cheveux FUE

La préparation 

Elle nécessite avant toute chose une tonte sans sabot. Celle-ci peut être partielle, mais se justifie par l’impossibilité de prélever des greffons lorsque la taille du cheveu excède 1 millimètre. Après cette première étape, la suite de la procédure se déroule sous anesthésie.

Le cherry picking

Cette étape correspond à la sélection des greffons répondant aux exigences de la zone receveuse. Une fois identifiés, ils sont d’abord simplement isolés puis ensuite désolidarisés du cuir chevelu.

La fin du cherry picking est marquée par l’application d’un cataplasme dont le rôle est de faciliter la régénérescence des greffons.

La phase de conservation

Après leur extraction, les follicules sélectionnés sont gardés dans du sérum physiologique ou dans une solution PRP. L’équipe chirurgicale procède alors à un tri pour identifier lesquels des greffons sont susceptibles de subir une implantation avec succès.

L’incision

De minuscules incisions sont ensuite pratiquées sur la surface de la zone receveuse, en fonction des tailles des greffons extraits. L’angle d’implantation, la densité recherchée et la répartition de la chevelure sont trois facteurs majeurs qui sont pris en compte pour la pratique de ces incisions.

La greffe

Les follicules pileux extraits sont alors implantés dans les incisions pratiquées.

La meilleure technique de greffe de cheveux : Les avantages de la méthode FUE

En comparaison à la greffe FUT, plusieurs avantages contribuent à faire de la méthode FUE la meilleure technique de greffe de cheveux :

  • Elle est peu invasive ;
  • L’implantation se fait suivant une technique bien définie pour donner des résultats cohérents et naturels ;
  • La récupération du patient est rapide ;
  • La méthode peut être employée pour des patients de tout âge.

Les cicatrices issues d’une greffe FUE réussie ne sont généralement visibles qu’à la loupe, en raison du caractère précis des instruments employés. Il n’y a en outre aucune cicatrice résiduelle comme dans le cas de la greffe FUT qui laisse visible la trace de prélèvement de la bandelette.

Cet aspect contribue largement à faire de la méthode FUE la meilleure technique de greffe de cheveux, malgré le coût plus élevé qui la caractérise.

Aidez-moi à faire connaître mon blog en partageant mon article, merci :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *