traitements-symptomes-chalazion-le

Le chalazion : symptômes et traitements

Le chalazion se manifeste sous la forme d’une inflammation d’une glande de Meibomius qui se trouve dans l’épaisseur des paupières. Le rôle de cette glande consiste notamment à sécréter une substance grasse, le meibum, qui se mélange aux larmes afin de lubrifier les yeux. Seulement, lorsque le petit canal qui doit drainer le meibum se bouche, l’engorgement est incontournable d’où l’inflammation. L’obturation se produit généralement lorsque le meibum est plus épais que la normale. Les staphylocoques qui prolifèrent sur la peau sont aussi à l’origine du chalazion. L’inflammation engendrée cause des gênes qui peuvent être carrément handicapantes. La sécheresse oculaire qui concerne 20 % de la population est également à l’origine du chalazion. Et même si c’est une pathologie bénigne, les risques d’infection sont à craindre si elle n’est pas traitée rapidement et de manière efficace.

Quels sont les symptômes d’un début de chalazion ?

Plusieurs symptômes permettent de diagnostiquer le chalazion : une boule anormale ou un kyste sur la paupière, la sensation de grains de sable dans l’œil, une sensibilité à la lumière. Une infection légère au niveau de la conjonctive permet également de suspecter le chalazion. Si le patient commence à avoir la vue trouble, cela signifie que l’infection est beaucoup plus importante. Les risques de contracter cette maladie sont plus élevés chez les adultes que chez les enfants.

De même, les individus qui présentent de l’acné rosacée peuvent souffrir de chalazion de manière répétée. En effet, l’acné rosacée prolifère aussi bien sur la peau qu’au niveau des paupières. Si les symptômes s’aggravent, il est préférable de se rapprocher des urgences ophtalmologiques. Vous pouvez également consulter le site Centreophta.com qui est situé à la clinique internationale du Parc Monceau, le centre ophtalmologique Paris 17 – SOS Œil. Le service accueille les urgences ophtalmologiques, 7 jours sur 7.

chalazion
chalazion

Comment éviter cette inflammation ?

Il est tout à fait possible de prévenir les chalazions avec une bonne hygiène des paupières. Pour ce faire, nettoyez vos yeux quotidiennement sans les toucher avec les doigts. Prenez plutôt du coton ou utilisez des lunettes coquilles. En guise de prévention, vous pouvez aussi appliquer des compresses chaudes sur les yeux durant une quinzaine de minutes. Ce procédé permet de fluidifier la circulation du meibum. Cette technique est également valable en cas d’inflammation des paupières.

Quels sont traitements du chalazion ?

Pour traiter le chalazion, le médecin prescrira du collyre antibiotique combiné (ou non) avec de la pommade comprenant de la cortisone. Le but étant de réduire l’inflammation et de soulager les sensations d’irritations. Des traitements alternatifs comme la camomille allemande s’avèrent aussi efficaces pour soigner ce genre d’inflammation. Toutefois, un chalazion non traité peut se transformer en kyste. La boule au niveau de la paupière durcit et les traitements sus-cités ne sont d’aucune utilité. À ce stade, seule une incision chirurgicale, sous anesthésie locale, permet de soigner le chalazion. Cette opération est réalisée par un ophtalmologiste et ne requiert pas une hospitalisation. En cas de récidive, le spécialiste sera amené à déterminer la cause de la maladie afin de l’éradiquer de manière efficace et sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *