épidémie coronavirus

Covid-19 : la fin de l’épidémie pourrait ne pas être pour bientôt selon l’OMS

Le 1er août s’est tenu le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour une 4e fois afin d’étudier la situation sanitaire qui prévaut actuellement dans le monde. Selon les responsables de l’Organisation, la durée de la pandémie pourrait être très longue.

Quelle est la situation qui prévaut ?

Depuis le début de la pandémie, l’OMS déplore 17,6 millions de personnes infectées et plus de 680 000 morts à travers le monde. L’Organisation estime, pour sa part, que le risque du coronavirus est toujours élevé, et requiert une vigilance accrue à tous les niveaux.

Le comité d’urgence demande aussi à l’OMS d’instruire tous les pays sur la manière de gérer efficacement la crise. Une gestion qui devrait se traduire par une réduction du risque qui est toujours présent. Il s’agit aussi pour les gouvernements et le monde scientifique d’accélérer les recherches sur les facteurs encore inconnus du virus : son origine animale, son mode de propagation dans le monde animal. L’OMS devrait mettre la lumière aussi sur les modes de transmission du virus, ses éventuelles mutations, l’immunité, etc.

Il faut dire que le Covid-19 est une crise sanitaire sans précédent dont les effets seront encore visibles dans les décennies à venir. Même si pour l’heure, de nombreuses questions ont trouvé réponse, il persiste encore des zones d’ombre qui font que l’épidémie pourrait durer. Il est prévu que le comité d’urgence de l’OMS se réunisse encore dans trois mois pour analyser la situation.

Possibilité d’une seconde vague en Europe

L’Europe, qui est l’épicentre de l’épidémie, craint une recrudescence du virus pendant l’été. Avec la hausse de nouveaux cas, certains pays comme la Grande-Bretagne ont arrêté le déconfinement. De nouvelles restrictions sont imposées dans les zones fortement touchées. La même situation se constate en Grèce ou le confinement est prolongé jusqu’à fin août ; des mesures qui touchent particulièrement les camps de migrants.

En France, même si le déconfinement est déjà effectif, le port du masque reste obligatoire. Les indicateurs signalent le retour du virus avec la hausse de nouveaux cas (environ 65 en une semaine). Si la situation se dégrade en Europe, c’est la catastrophe aux États-Unis et au Mexique qui sont déclarés zone rouge.Le Mexique a enregistré un nouveau record de 8451 cas en l’intervalle de 24 heures. Il faut remarquer que le gouvernement a préféré préserver l’économie au détriment de la santé humaine. Ce pays qui n’a pas observé le confinement a enregistré officiellement 425 000 cas.

Aidez-moi à faire connaître mon blog en partageant mon article, merci :

1 commentaire sur “Covid-19 : la fin de l’épidémie pourrait ne pas être pour bientôt selon l’OMS”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *