detecter-audition-comment-baisse

Comment détecter une baisse de l’audition ?

La perte auditive est un problème sanitaire récurrent en France. Les seniors ne sont pas les seuls touchés : la baisse d’audition concerne de plus en plus de jeunes. Le nombre de personnes souffrant actuellement de cette déficience est estimé à plus de 10 millions. Savoir la détecter à temps est primordial pour y remédier.

Quels sont les signes précurseurs d’une perte d’audition ?

Plusieurs éléments peuvent alerter d’une perte d’audition. Si le problème vous concerne directement, il pourra être difficile de vous apercevoir de la baisse de vos capacités auditives. Si vous résidez dans le nord de la France, trouver un audioprothésiste à Lille vous permettra de demander un bilan complet. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un appareil auditif afin de résoudre le problème.

Les premiers signes qui devraient vous alerter sont les remarques incessantes de votre entourage concernant vos difficultés à entendre. Pour les uns, ce problème se manifestera par une déformation des mots ou des phrases. Pour d’autres, il se constatera par une hypersensibilité au bruit.

Bien qu’elles semblent anodines, ces situations peuvent représenter de réels handicaps au quotidien. Dans les cas extrêmes, une perte d’audition peut être à l’origine d’un isolement plus ou moins important. Parmi les signes précurseurs les plus courants, il y a :

  • des difficultés à tenir une discussion lorsque vous vous trouvez dans un environnement bruyant, ou à supporter le bruit en général,
  • une incapacité à cerner tous les mots de votre interlocuteur au cours d’une conversation,
  • incapacité à entendre intégralement certains sons, entraînant un besoin d’augmenter significativement les volumes de la télé, de votre casque, du kit mains libres, du téléphone, voire d’une alarme.
Appareil auditif
Appareil auditif

Comment faire un bilan auditif ?

Seuls les audioprothésistes ou spécialistes ORL peuvent procéder à un bilan auditif. Cet examen peut être réalisé sur demande, ou après un événement traumatisant pour l’oreille. Otites, vertiges, problèmes d’audition avant 50 ans, tendance à parler fort, traitements médicamenteux lourds… Plusieurs facteurs peuvent vous inciter à cette démarche. La procédure prend entre 30 et 45 minutes, et se base sur un questionnaire détaillé.

Le prothésiste évaluera votre niveau de gêne auditive, et s’intéressera aux conditions de cette perte d’audition. Il tiendra ensuite compte de vos antécédents médicaux, des possibilités d’hérédité et de vos besoins. Votre médecin passera ensuite à une otoscopie pour vérifier l’état général de l’oreille.

Durant cette étape, il réalisera une audiométrie pour évaluer les seuils auditifs des deux oreilles, juger leur niveau de tolérance, estimer la qualité de l’audition, et examiner la capacité de compréhension des sons.

Comment traiter les problèmes d’audition ?

Les solutions proposées par votre médecin dépendront de l’origine de votre surdité. Ces approches peuvent corriger la perte d’audition, la ralentir, ou en stopper le développement pour les sujets les plus jeunes.

Dans certains cas, le traitement sera médical. Ce sera le cas pour le retrait d’un bouchon de cérumen, ou lorsque le problème peut être réglé grâce à des vasodilatateurs. Les solutions chirurgicales pourront également être retenues lorsque l’oreille a besoin de drains trans-tympaniques, ou d’une petite chirurgie au niveau de l’oreille interne.

Dans le cas d’une baisse auditive étendue, voire permanente, l’audioprothésiste conseillera une assistance par appareillage. Des prothèses ou un implant associé à un microphone, autant de mesures pour traiter la gêne occasionnée par une perte d’audition.

Aidez-moi à faire connaître mon blog en partageant mon article, merci :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *