trouver-tourner-vers-pour

Burn out : vers qui se tourner pour trouver de l’aide ?

Un état de fatigue qui perdure, le manque d’énergie, le sentiment de vide couplé à une immense douleur sont autant de symptômes qui précèdent un burn out. Nous avons tendance à minimiser cet état de stress chronique et ce manque d’intérêt pour le travail voire pour la vie en général.

Malgré les efforts, on devient de plus en plus irritable, émotionnellement instable, anti-social… S’ajoutent à cela les maux de tête, les problèmes gastro-intestinaux, les douleurs cardio-vasculaires et les insomnies. Face à ces nombreux symptômes, le diagnostic tombe vite : le burn out. L’individu doit être pris en charge très rapidement pour éviter l’installation de cette crise dans la durée.

Faire appel à un psychopraticien pour remédier aux crises existentielles

Plus qu’un état d’épuisement, le burn out ébranle totalement la confiance en soi puisqu’en pleine crise, l’individu est tenté de quitter son travail, quitte à fuir l’environnement professionnel coûte que coûte.

C’est pourquoi il est essentiel qu’il consulte un psychopraticien qui saura le prendre en charge et avec qui le patient pourra travailler sur la problématique qui entrave sa santé en général. Ces professionnels proposent notamment leurs services en ligne comme sur Psyvichy.fr, spécialisé en Hypnose, en PNL, en mouvements oculaires.

Le psychopraticien accompagne ainsi les personnes qui souhaitent être aidées pour passer un cap difficile, dont le burn out. Les thérapies courtes de 6 à 10 séances sont également recommandées pour remédier à la dépression, aux angoisses, au stress, mais aussi aux phobies.

Technique d'hypnose
Technique d’hypnose

Traiter le burn out : quelles sont les méthodes efficaces ?

Pour aider un patient à se remettre d’un burn out, le psychopraticien use des techniques sur lesquelles il a été formé spécifiquement. Cela implique une séance d’écoute activée combinée à l’hypnose ou à la programmation neuro-linguistique. Quant à la technique des mouvements oculaires, elle est généralement utilisée pour traiter les traumatismes.

Ainsi, pour remédier au burn out, le psychopraticien sera amené à recourir à l’hypnose, une technique qui sollicite l’inconscient de la personne. Le but étant de remonter à l’origine de son traumatisme et/ou de provoquer un état de relaxation optimal qui permet de libérer des tensions. L’efficacité de l’hypnose n’est d’ailleurs plus à prouver, mais elle n’est pas la seule technique utilisée par le psychopraticien.

La PNL ou la Programmation Neuro Linguistique est une méthode d’apprentissage, de communication, de changement. Elle est utilisée dans plusieurs domaines, dont la gestion des conflits et du stress. Si l’état d’hypnose permet de lier le conscient et l’inconscient, la PNL est une technique qui vise à développer des comportements positifs chez l’individu.

Il faut également savoir que si la PNL aide le patient à comprendre son problème, l’hypnose est requise pour lui permettre de trouver des solutions. En principe, ces deux disciplines sont complémentaires, et ce, même si elles s’opposent en termes d’objectifs.

Quoi qu’il en soit, les séances sont prévues pour que la personne en proie au burn out puisse se libérer du fardeau qui est la source de son mal-être. Toutefois, seul le psychopraticien est en mesure de déterminer la méthode appropriée pour remédier à l’état de crise existentielle du malade.

Aidez-moi à faire connaître mon blog en partageant mon article, merci :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *