Vous vous demandez comment choisir une bonne paire de chaussures de course ? Il n’existe pas de réponse universelle : vous devez tenir compte de votre morphologie, votre foulée, du type de surface sur laquelle vous courez et de la fréquence et l’intensité des entraînements pour trouver les bonnes chaussures.

Considérer sa façon de courir pour choisir des chaussures de course

Image result for Considérer sa façon de courir pour choisir des chaussures de course

Outre la morphologie, un coureur doit tenir compte de sa manière de courir lorsqu’il choisit une paire de chaussures.

La foulée

Concernant la foulée, on les classe généralement en trois types. Et c’est en observant la semelle de ses chaussures usagées que l’on peut déterminer dans quelle catégorie de coureurs on se situe :

  • la foulée dite universelle : façon la plus fréquente de courir, elle touche la moitié des coureurs et se caractérise par un talon et une cheville parfaitement alignés. Elle use essentiellement l’avant de la chaussure.
  • la foulée pronatrice : cette foulée qui se produit quand le pied s’affaisse vers l’intérieur, concerne 45% des coureurs. On remarque alors que l’usure de la chaussure est plus marquée à l’intérieur du pied.
  • la foulée supinatrice : cette foulée ne touche que 5% des coureurs. Elle se caractérise par le pied qui s’incline vers l’extérieur et provoque une usure à l’extérieur de la chaussure.

La fréquence de course et la distance parcourue

Un autre facteur à considérer est celui de la fréquence de course et la distance parcourue.

  • Si vous courez une à deux fois par semaines des courtes distances, autrement dit moins de dix kilomètres à chaque séance, vous pouvez vous orienter vers des modèles de chaussures basiques sans oublier de tenir compte de votre morphologie et de votre foulée.
  • En revanche, si vous courez plus de deux fois par semaine, ou de plus longues distances, que vous vous entraînez pour une compétition, ou que vous cherchez tout simplement à progresser, vous devriez plutôt vous tourner vers des modèles plus techniques.

Les chaussures de course plus élaborées amortissent mieux les chocs et offrent une stabilité renforcée. En outre, elles sont plus légères : par exemple les modèles techniques pour femmes , qui pèsent généralement moins de 180 grammes, favorisent la performance.

Sélectionner des chaussures adaptées à la surface sur laquelle vous courez

Image result for Sélectionner des chaussures adaptées à la surface sur laquelle vous courez

Si le choix d’une paire de chaussures de course doit se faire en fonction de votre morphologie et de votre manière de courir, il doit aussi tenir compte de la qualité du sol que vous foulez. On distingue essentiellement trois types de surface :

  • les terrains durs, comme les routes goudronnées

Courir sur ce type de sol provoque d’importants chocs, c’est pourquoi il est important de se tourner vers de modèles présentant un bon amorti afin que les chaussures soient capables d’absorber un maximum de chocs et d’épargner le plus possible vos genoux et vos articulations en général. La chaussure doit également être très résistante car ce type de sol use très rapidement la semelle.

  • les terrains souples tels que les sous-bois ou les chemins stabilisés

Dans ce contexte, l’amorti des chocs est moins essentiel, car c’est plutôt un modèle qui maintient correctement le pied et le sécurise qu’il faut privilégier. En effet, sur ce type de surface, les coureurs peuvent plus facilement se tordre la cheville et une bonne chaussure peut faire la différence pour prévenir les blessures.

  • les terrains accidentés, ou les sentiers de nature

Courir dans ce cadre est très physique, et une partie des efforts du coureur sont déployés afin que le pied reste bien accroché au sol. Pour diminuer la fatigue et améliorer sa sécurité en évitant les chutes, vous avez tout intérêt à sélectionner un modèle de chaussures qui offre une bonne accroche au sol. On reconnait ces modèles à leurs crampons qui adhèrent au sol. Bien évidemment, sur ce type de surface, le pied doit être protégé et les chaussures solides, car elles s’abiment vite. Ce sont des modèles très complets vers lesquels il faut s’orienter, comme les chaussures de trail, qui sont conçues pour courir sur des sentiers boueux, des terrains techniques, et dans la montagne.

Tenir compte de sa stature physique pour choisir des chaussures de course

Nombreux sont les athlètes qui se demandent quel est le meilleur modèle de chaussures pour courir. Il n’existe pas de réponse à cette question, si ceci : la paire de chaussures qui correspond à votre morphologie, l’anatomie de votre pied et dans laquelle vous vous sentez bien. Cela peut sembler bête a priori mais c’est loin de l’être. En effet, chaque personne ayant un physique différent, il est rare que deux coureurs aient une préférence pour la même paire de chaussures à moins d’avoir des statures très similaires.

La morphologie

Lorsque nous courons, le poids et la tension de tout notre corps sont supportés par nos articulations et nos muscles. C’est pour cette raison qu’en fonction du poids de chacun, le corps est plus ou moins capable de résister aux chocs qui lui sont imposés. L’une des qualités des chaussures de running est d’amortir une partie de ces chocs : la paire choisie doit en conséquence permettre d’assurer la stabilité pendant la course, amortir les chocs à chaque fois que le pied touche le sol et prévenir les blessures.

Les modèles pour hommes et les modèles pour femmes

Les hommes et les femmes ont des morphologies différentes et ne se servent pas des chaussures de la même manière. Par exemple, les coureuses ne plient pas les chaussures à l’avant de la même manière que les hommes, ce qui est certainement dû au fait qu’elles n’utilisent pas les mêmes appuis. Conscients de ces différences, les fabricants de chaussures, et notamment de modèles de sport, ont lancé il y a plusieurs décennies des modèles spécifiquement conçus pour les hommes et d’autres dédiés aux femmes.

Par ailleurs, il est conseillé aux hommes et aux femmes en surpoids de s’orienter vers des modèles avec technologies d’amorti complémentaire pour limiter les chocs qui impactent le corps à chaque foulée.

Pour aller plus loin : La podologie et le sport