implant dentaire

Tout savoir sur l’implant dentaire

L’implant dentaire est une méthode permettant la reconstitution d’une dent dans son entièreté. Lorsque vous avez une ou plusieurs dents qui manquent et que cela vous empêche de bien mastiquer ou de bien parler, vous pouvez recourir à une implantation dentaire. Vous voulez vous le faire poser, mais vous vous posez beaucoup de questions sur cet élément étranger qui va rester dans votre bouche le restant de votre vie. Grâce à cet article, vous aurez les réponses à toutes vos interrogations, avec les informations nécessaires sur la constitution des implants dentaires, leur pose, et leur entretien.

Notion d’implant dentaire

L’implant dentaire est une tige en titane ou en zircone destinée à remplacer la racine d’une vraie dent qui n’existe plus. Cette tige métallique a une longueur de 10 ou 15 millimètres. Elle est fixée à l’intérieur de l’os situé au niveau de la mâchoire, dans le but de servir de support à la fausse dent qui y est reliée. Son rôle est de maintenir en relation l’os de la mâchoire avec la prothèse et d’assurer, de ce fait, la transmission des actions à l’os lors de la mastication.

On distingue différents types d’implants dentaires. Il y en a sous l’aspect de cône, de cylindre, de disque ou de lame. Chaque modèle aide à résoudre des problèmes dentaires bien précis. Par ailleurs, l’implant s’intègre facilement dans la mâchoire et ne se dégrade pas au contact des aliments et de la salive. 

Les différentes étapes relatives à la pose d’un implant dentaire 

La pose d’un implant dentaire est toujours effectuée dans un cabinet dentaire ou dans un hôpital. Cette opération qui dure en moyenne entre 30 à 60 minutes est exécutée sous anesthésie locale. L’intervention se fait en trois (3) différentes étapes.

1ère étape

La première phase, appelée l’implantologie dentaire, consiste en une incision de la gencive, en recherchant l’os de l’alvéole. L’objectif est d’y faire un trou (mesurant 8 à 12 millimètres de long et d’une largeur comprise entre 2 et 3 millimètres) destiné à recevoir l’implant qui y sera vissé.

Elle peut durer au plus 15 minutes. Une fois qu’il est fixé, le chirurgien dentiste peut décider de le laisser à découvert. Il peut également le cacher au moyen d’une vis et avec la partie de l’os de la mâchoire décollée.

2e étape

La deuxième étape est celle de l’ostéointégration. C’est la période de cicatrisation et de régénération. Elle peut s’étendre sur 2 jusqu’à 5 mois. Tout dépend de chaque cas. C’est le moment où l’on assiste à une reformation de l’os et à une intégration complète de l’implant à celui-ci. Après que la zone ayant subi l’intervention a cicatrisé, le chirurgien devra enlever la vis maintenant l’implant.

Toutefois, lorsqu’une extraction dentaire est nécessaire une installation, le dentiste peut visser immédiatement ce dernier dans le vide laissé après l’extirpation des racines.

3e étape

Cette étape peut ne pas avoir lieu si le dentiste avait fixé directement le pilier dans l’implant lors de la première étape. Dans ce cas, le pilier sera donc présent dans la bouche pendant que la plaie cicatrise. Par contre, cette 3e étape est indispensable si les implants dentaires ont été juste posés sans qu’on y ait inséré le pilier. 

Le dentiste va alors se charger de l’introduire dans l’os de l’alvéole, afin de constituer un support pour la prothèse. Il va ensuite installer la prothèse dentaire ou la couronne sur le pilier implantaire. C’est la phase finale. C’est l’étape de la réparation prothétique. 

La prothèse est confectionnée dans un laboratoire en s’appuyant sur un modèle ou sur l’empreinte des dents du patient. Souvent, de nombreuses visites chez le chirurgien en restauration dentaire sont indispensables pour l’obtention d’un ajustement adéquat.

Mise en place d’un implant

Par ailleurs, après cette chirurgie vous devez donner du temps à vos dents pour effectuer leur transition. Pour ce faire, la consommation d’aliments trop solides surtout lors des 14 premiers jours est à proscrire. Vous ne devez manger que des repas liquides au cours de cette période. Au fur et à mesure que les jours passent, vous retournerez à un régime alimentaire plus libre.

Les avantages de l’implant dentaire et les conditions de son entretien 

Se faire placer un implant dentaire permet de recouvrer l’intégrité de votre mâchoire. Ce qui va vous aider à mâcher de la nourriture sans difficulté. Comparée aux autres procédés, c’est une méthode qui ne laisse pratiquement aucune séquelle dans votre mâchoire. 

C’est une procédure qui vous évite de perdre les os des alvéoles et de voir votre bouche s’affaisser. Il garantit un véritable confort à celui qui le porte ainsi qu’un effet naturel, dans la mesure où la prothèse qui la compose est conçue selon la taille, la couleur et la forme des dents du patient. Ce qui la rend identique à une dent naturelle.

Par contre, il requiert de l’entretien. Cela peut être plus ou moins facile, tout est question du type d’intervention que vous avez subie. Cependant, le dentiste vous guidera quant à ce qu’il faut pour le garder toujours propre. Il est conseillé de faire un tour chez ce dernier au moins chaque année, afin d’analyser l’état de votre implant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *