visu-technologie-medicaux

La technologie s’invite dans nos cabinets médicaux

Pour une prise en charge optimale des patients, les cabinets médicaux ne lésinent pas sur les moyens pour s’équiper avec du matériel adapté et performant. Les spécialistes se fient ainsi à la technologie pour déceler les pathologies. Scanners de plaques, capteurs, caméras, imageries médicales sont autant d’appareils très sophistiqués qui s’invitent dans nos cabinets médicaux et dentaires, mais à quoi servent-ils exactement ?

Le capteur intra-oral pour radiographie dentaire

Les nouvelles technologies engendrent une véritable révolution dans le domaine médical. Ainsi, les capteurs numériques se veulent plus fiables et plus durables. Ils permettent en effet de réaliser des diagnostics détaillés grâce à la netteté des images saisies.

L’imagerie n’est plus une procédure désagréable pour le patient puisque le design des capteurs permet un positionnement aisé dans la bouche. En sus, le boîtier hermétique est prévu pour se prémunir des éventuelles infections.

C’est d’ailleurs dans cette optique que des entreprises telles que Owandy proposent une gamme complète de panoramiques, de capteurs RVG et de logiciels. La gamme extra-orale comprend des unités panoramiques 2D, Cone Beam, CBCT, Céphalométrie avec différents types de montages (mural, autonome ou sur pied).

Radiographie dentaire
Radiographie dentaire

Le scanner de plaques

L’intelligence artificielle fait partie intégrante de notre quotidien puisqu’elle est aussi bien sollicitée pour les prises de rendez-vous que pour établir des diagnostics. Le scanner de plaques au phosphore est d’ailleurs incontournable dans le domaine de la radiographie numérique.

Cette technologie permet ainsi de passer du film au numérique, sans pour autant modifier les habitudes de travail. Les avantages liés à l’imagerie numérique sont maintenus, et ce, sans avoir recours à une chambre noire ni aux produits chimiques.

Les caméras de prises d’empreintes optiques

Dans un cabinet dentaire, les caméras sont prévues pour réaliser des prises d’empreintes optiques dans le but d’effectuer des scans de moules en plâtres via le panoramique. Ce procédé est communément appelé Wax Up.

À noter que les logiciels d’imagerie dentaire ou de planification implantaire permettent aussi d’étudier les voies respiratoires, d’exporter des fichiers STL ou de créer des guides chirurgicaux.

L’imagerie 3D

Les cabinets médicaux et particulièrement les cabinets dentaires se dotent de la radiographie dentaire 3D ou Cone Beam qui est bien plus aboutie que la radiographie panoramique 2D. En effet, le Cone beam ou CBCT (Cone Beam Computed Tomography) repose sur une technique d’imagerie sectionnelle 3D.

Autrement dit, ce petit bijou de la technologie permet d’explorer les tissus calcifiés, dont les dents et les os. C’est surtout la démocratisation de l’imagerie dento-maxillaire qui a permis de développer de nouvelles perspectives de diagnostic en dentisterie.

Une séance de Cone beam dentaire n’est pas si différente d’une séance de radiographie dentaire classique. Comme d’habitude, le patient doit rester immobile durant 10 à 20 secondes, durant le processus d’acquisition.

S’en suit la reconstruction informatique via un logiciel dédié. En général, le procédé nécessite 20 à 30 minutes de travail. Rappelons aussi que la technologie Cone beam est caractérisée par des doses d’irradiation dans les rapports de 1 à 5.

En principe, les doses d’exposition sont 1,5 à 12 fois plus faibles comparé aux doses d’irradiation émises par un scanner médical classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *