situation sanitaire covid france

Dégradation de la situation sanitaire en France

Depuis le début de la pandémie du coronavirus, la France a enregistré plus de 47 000 cas. La situation est visiblement loin de se stabiliser, avec l’apparition de 291 nouveaux cas identifiés en l’intervalle d’une semaine. À cet effet, Santé publique France met en garde contre la dégradation de la situation sanitaire qui pourrait affecter le territoire national.

Augmentation du nombre de cas

Un conseil de défense sur le Covid-19 doit se tenir pour décider des mesures à prendre face à la résurgence de la maladie. À la veille dudit conseil, force est de constater que tous les indicateurs sont au rouge, ce qui confirme la recrudescence de la maladie sur le territoire. 

Santé publique France a constaté une forte augmentation du nombre de personnes affectées par la maladie. La même hausse se constate au niveau du nombre des clusters et des personnes hospitalisées. Ce qui amène l’organisme à tirer sur la sonnette d’alarme en vue d’attirer l’attention.

En effet, entre la fin du mois d’août et le début du mois de septembre, il y a eu 47 294 nouveaux cas de SARS-cov2. Soit un accroissement de 20 % en l’intervalle d’une semaine.

Cette forte augmentation a été enregistrée dans toutes les régions de la France, avec 1700 nouvelles hospitalisations pendant la période en question. La semaine précédente, le nombre d’hospitalisations était de 1300. Il en va de même du taux d’admission en réanimation qui connaît un boom dans toutes les régions, sauf dans la Corse et la Bretagne. Les médecins craignent déjà une saturation des places dans un avenir proche.

Hausse des symptomatiques

Le changement constaté cette fois porte sur l’accroissement des personnes symptomatiques. Plus de la moitié des positifs (52,7 %) manifestent des symptômes du coronavirus. La semaine précédente, ce taux était de 49 %, soit une augmentation de 11 % en une semaine.

Cette augmentation touche toutes les tranches d’âge. Les couches les plus impactées demeurent les seniors et les jeunes (entre 15 et 44 %). Les jeunes de 15 à 19 ans ne sont pas épargnés non plus, vu qu’ils font 35 %.

Le seuil d’alerte est de 50 cas pour 100 000 habitants. 35 départements français ont déjà franchi ce seuil, et il est largement dépassé dans sept départements avec 100 cas pour 100 000 habitants.

Selon Santé publique France, si les mesures ne sont pas prises à temps, ces chiffres pourraient également doubler dans les semaines à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *