Les notions de CBD, chanvre et cannabinoïdes portent bien souvent à confusion. Elles sont assimilées généralement à une seule et même chose. Toutefois, contrairement aux idées reçues, ces différentes notions sont plus ou moins distinctes. De ce fait, il est utile d’apporter des clarifications précises sur chacune d’elles. Voici le point sur le vocabulaire spécifique lié aux expressions CBD, chanvre et cannabinoïdes.

À la découverte de la notion de CBD

Se présentant comme un acronyme sans pour autant en être un, le CBD est une notion assez large.

Aperçu étymologique du CBD

CBD est la contraction de cannabidiol. La première partie du terme fait allusion à la plante de cannabis. Puis la seconde, le suffixe, fait référence à sa nature de composé chimique. Le cannabidiol représente une molécule dont la composition chimique inclut du carbone et de l’hydrogène. Elle s’extrait des plants de cannabis sativa suivant des procédés naturels ou chimiques : sur cette page 321cbd.com/fr traitant du sujet, des informations complémentaires sont à votre disposition.

Il s’agit d’un phytocannabinoïde lipophile possédant deux cycles. Sa formule chimique comporte 21 atomes de carbone, 30 atomes d’hydrogène et 2 atomes d’oxygène.

Les procédés d’extraction du CBD

L’extraction du CBD se fait en laboratoire à partir de deux principales techniques. Il s’agit d’une méthode reposant sur l’utilisation du dioxyde de carbone. Elle permet d’extraire du cannabidiol pur. La seconde méthode implique l’emploi de solvant chimique. Le produit extrait est moins pur car il comporte de nombreux résidus chimiques.

CBD et cadre légal

La législation française ne considère pas le CBD comme une drogue ou un stupéfiant. La détention et la commercialisation de produits à bases de cannabidiol doivent respecter des dispositions spécifiques. Pour un usage thérapeutique, une autorisation est requise. Elle relève d’une part de l’autorité de la Commission européenne, d’autre part, cela est du ressort de l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des Produits de Santé.

De plus, les campagnes publicitaires liées aux produits à base de CBD ne doivent pas prêter à confusion. Une promotion indirecte du cannabis est une infraction pénale.

Que faut-il retenir à propos de la notion de chanvre?

Le chanvre figure comme une sous espèce de cannabis sativa. Il s’agit d’une plante ayant un cycle de vie se déroulant sur une année. Sa culture par les chanvriers est réalisée dans le but d’en faire une sélection des différentes parties. Ainsi, l’utilisation de cette plante se fait à l’échelle industrielle, textile et agricole. Il convient de prendre connaissance du vocabulaire y afférent. La tige issue du plant de chanvre se compose de deux parties: la chènevotte et la filasse.

Le terme chènevis s’emploie pour parler des graines dérivées de la plante. L’industrie textile se sert de ces dérivés pour produire des tissus, de la papeterie, etc. Qualifiés de chanvre industriel, ses dérivés servent à des isolations, des cordages, etc.

Que désigne le terme “cannabinoïdes”?

Les cannabinoïdes se définissent comme une catégorie de substances chimiques. Leur fonction principale est d’activer des récepteurs dits cannabinoïdes. Ces derniers figurent au sein d’un système endocannabinoïde présent chez les humains et les mammifères. On distingue trois grandes catégories de ce groupe de substances chimiques. Il s’agit des phytocannabinoïdes, des endocannabinoïdes et des cannabinoïdes de synthèse.

Les termes CBD, chanvre et cannabinoïdes renvoient à des idées assez distinctes. Ils désignent des substances, des groupes de substances et des plantes. Chacune de ces notions a un champ lexical varié qu’il s’avère utile de connaître.